Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Ail


Crée le : 11 mai 2012 par Nathalie 5 Commentaires

Ail allium sativum

L’ail est reconnu et utilisé dans de nombreux médicaments actuels pour diminuer la tension artérielle dans les cas d’hypertension. L’ail par ses différentes propriétés est le remède curatif des bronchites, des grippes et des infections respiratoires de saisons. Il est excelle comme antiseptique digestif, en détruisant la flore pathogène, luttant contre la diarrhée, et en tant que vermifuge.



Noms communs

:

Ail, ail commun, ail de cuisine, ail cultivé, chapon, perdrix, thériaque des pauvres, thériaque des paysans, ail à tige tendre, ail à tige dure, ail à bâton.

Nom latin

:

Allium sativum.

De la famille

:

Famille des alliacées (alliaceae, cette famille était précédemment considérée comme une sous-famille des Liliaceae ou amaryllidacées).

Nom anglais

:

Garlic, softneck garlic, hardneck garlic, cultivated garlic.

Nom allemand

:

Knoblauch, alterswurzel, echter knoblauch, perlzwiebel, schlangen-knoblauch, stinkerzwiebel.

Nom espagnol

:

Ajo.

Nom italien

:

Aglio, aglio commune.

Nom portugais:

Alho.

Nom néerlandais

:

Knoflook.

Nom arabe

:

ثوم.

Haut

Ail propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L’ail est une plante médicinale aux nombreuses propriétés thérapeutiques et qui fut l’objet de tant de caractéristiques plus ou moins vraies que nous ne citerons que celles qui ont été établies.

Cardio-vasculaire et tension artérielle
De nos jours, on reconnait surtout à l’ail de remarquables propriétés hypotensives (grâce a son action sur les artérioles et la contractilité cardiaque).

Il stimule le cœur et facilite la circulation en fluidifiant le sang, son extrait est d’ailleurs largement utilisé dans les médicaments modernes contre la tension.

L’ail est préconisé par l’ESCOP contre l’artériosclérose et pour faire baisser le taux de cholestérol. Il est efficace à titre préventif contre les maladies cardio-vasculaires, plusieurs études ont été menées pour en vérifier la véracité.

L'Organisation mondiale de la Santé indique que l'ail peut être utile en cas d’hypertension modérée.

Maladies respiratoires
L’ail à des propriétés antiseptiques, bactéricides et expectorantes incontestables et cela en fait non seulement un agent contre les maladies contagieuses, mais un excellent curatif des bronchites, grippes et autres infections respiratoires saisonnières.

L’allicine (essence aromatique extraite de l’ail) possède une action antibiotique avérée.

Antiseptique digestif
Sur les organes digestifs, l’ail agit comme antiseptique, il détruit la flore pathogène par son action antispasmodique, lutte contre les diarrhées.

Le seul inconvénient est qu’il peut être mal toléré par les estomacs délicats.

L’ail tend à réduire la glycémie, c’est encore un excellent vermifuge, très valable contre des parasites comme les ascaris (ver parasite) et les oxyures (parasite du tube digestif).

Diabète
L’ail a des effets antioxydants et anti-inflammatoires ce qui en ferait un condiment très intéressant pour réduire les complications dues au diabète selon de récentes études menées par des chercheurs chinois.

Haut

Principaux constituants

:

Le bulbe renferme des glucides, des saponosides, des vitamines A, B, C et E et des minéraux, ainsi qu'une essence aromatique riche en composés soufrés dont l'alline (antibiotique), transformée lors de la préparation en allicine puis, par oxydation, en disulfure d'allyle.

Haut

Ail utilisation traditionnelles vertus

:

L’ail fait partie des plus anciennes plantes médicinales cultivées (elle n’existait pas à l’état naturel), il prend ses origines dans les steppes de l’Asie centrale, il fut reconnu par tous les peuples pour ses vertus condimentaires, alimentaires et thérapeutiques, que ce soit par les chinois, égyptiens, hébreux, grecs, romains, arabes et avec eux, les médecins de la Renaissance et ceux des siècles suivants ont constaté ses réelles vertus.

Les Anciens considéraient l’ail comme une panacée, mais deux qualités essentielles lui étaient attribuées, d’abord celle d’être un fortifiant puissant (l’ail n’était-il pas distribué aux ouvriers qui construisaient les pyramides de Gizeh pour leur donner des forces) mais aussi préventif comme remède contre la peste.

La bible nous apprend que Booz en donnait à ses moissonneurs pour les fortifier et pour combattre les épidémies. Quant au Talmud (texte fondamental du judaïsme rabbinique), il attribue à l’ail, outre ces mérites déjà reconnus, celui de tuer les vers intestinaux et de rendre le sperme plus abondant.

Les Grecs, Aristophane en tête, ne tarissaient pas déloges sur les nombreuses vertus de l'ail, parfois d’ailleurs parfaitement illusoires. Dioscoride vanta ses propriétés vermifuges dans son traité botanique. Il en fut de même des Romains tel que Galien surnommait l’ail la « thériaque des paysans ».

Les Arabes le voyaient en tant qu’antidote puissant contre la rage, les morsures de vipères, les piqures de scorpion. L’école de Salerne, au Moyen-âge, en plus de ces vertus, reconnut ses propriétés antiseptiques.

Tant et si bien que l’ail finit par être considéré comme une panacée, d’autant plus que Paracelse et Ambroise Paré, célèbres médecins de la Renaissance, le recommandèrent à leur tour comme un indiscutable remède préventif de la redoutable peste. L’ail était d’ailleurs l’un des composants du célèbre « vinaigre des quatre voleurs » officialisé par le Codex de 1758 (« dictionnaire » pharmaceutique). Il est longtemps resté le seul moyen de combattre les épidémies jusqu’aux découvertes de Pasteur.

Chacun sait que le grand-père d’Henri IV à sa naissance lui frotta les lèvres d’une gousse d’ail pour lui donner force et vigueur, et le prémunir contre les maladies.

Actuellement l’ail est encore utilisé dans les campagnes pour éviter les maladies contagieuses et la grippe.

Haut

Recherche

:

Des études chinoises ont montré un taux de cancer nettement moins élevé au sein d’une population forte consommatrice d’ail (20 gr par jour) par rapport à celles où ce condiment n’est qu’occasionnel.

Le disulfure d’allyle (essence aromatique extraite de l’ail « allile » ayant subi une oxydation) pourrait inhiber la formation des cellules cancéreuses.

D’autres recherches ont permis de démontrer les propriétés antimicrobiennes de l’ail, surtout dans les infections et qu’il peut effectivement réduire la tension artérielle chez des sujets hypertendus.

Haut

Description

:

L’ail est une plante bulbeuse, vivace et rustique, ayant de nombreuses feuilles engainant le bas de la tige elle peut mesurer jusqu’à 12 cm de haut, elle fait partie de la famille des alliacées.

La racine bulbe est composé de trois à vingt bulbilles (gousses) arquées (les cailleux) on le récolte en juillet aout.

Les fleurs sont groupées en ombelles et de couleurs blanches ou rose et fleurissent en été.

Haut

Habitat

:

L’ail est originaire d’Asie centrale, mais elle est inconnue à l’état naturel.

Cette plante herbacée aime les sols légers, profonds et riches en élément nutritifs, si estimé, à juste titre, des populations méridionales, et de plus en plus ailleurs dans le monde, l’ail est de nos jours cultivé partout et connus de tous.

Haut

Ail : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Le seul inconvénient de l'ail est qu'il peut être mal accepté par les estomacs fragiles.

Haut

Ail utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Hypotensives (grâce a son action sur les artérioles et la contractilité cardiaque), stimule le cœur, facilite la circulation sanguine, la tension, contre l'artériosclérose, baisser le taux de cholestérol, contre les maladies cardio-vasculaire, cas d'hypertension modérée, antiseptiques, bactéricides et expectorantes, contre les maladies contagieuses, curatif des bronchites, grippes et autres infections respiratoires saisonnières, antibiotique, antispasmodique, lutte contre les diarrhées, réduit la glycémie, vermifuge, contre des parasites comme les ascaris (ver parasite) et les oxyures (parasite du tubes digestif), antioxydant et anti-inflammatoire, réduit les complications du au diabète.

Haut

Ail : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

L’ail, autrefois, si on le consommait, était considéré comme d'une «déplorable origine paysanne » en effet les nobles de l’époque craignaient d’être mis au banc de la cour s’il en mangeait, trahie par l’odeur tenace, on l’a surnommé de bien des manières la rose puante et même l’empreinte du pied gauche de Satan.

L’ail fut considéré selon une coutume que l’on connait tous pour être le meilleur remède contre les vampires, en effet il avait la réputation d’éloigner le mal et le diable lui-même.
Mise à jour le 26 mai 2016

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

5 avis, ou info sur Ail

  1. Riche Said - Le 9 décembre 2014, 21:27

    Bonjour,l’ail comme relate dessus,un condiment très apprécié pour la santé ,même pour la préparation des cuissons en cuisine,il est aussi utilise selon ma maman comme remède contre les hemeroides externes ,faire nettoyer une gousse ou deux le soir avant de dormir ,une fois sous les draps ,vous introduisez a l’anus juste au bord la gousse ,avant de l’introduire vous la grattez un peu pour qu’elle dégage le liquide superficiel ,c’est ce liquide qui fait son effet,vous faites repérer l’opération durant la nuit 2a 3 fois,et pendant au moins une ou deux semaines . Bonne guérison .cordialement et bonne journée,

  2. Nathalie - Le 10 décembre 2014, 07:53

    Bonjour Riche Said,

    Vous avez raison, il est exact que l’ail peut aider à la guérison des hémorroïdes, votre maman possède un savoir inestimable et un grand merci de venir nous faire partager cela.

    Par contre, il ne faut le garder que deux minutes environ sur la zone, et c’est bien le jus de l’ail qui a un effet anti-inflammatoire, puis ensuite nettoyer la zone et répéter l’opération tant que cela perdure.
    Une chose à préciser est que cela va picoter un peu.

    Bonne et agréable journée

  3. adoni - Le 22 février 2015, 17:07

    bonjour.
    merci pour cet ouvrage.
    en arabe l’ai es : tawm ثوم
    en algerie ,il est trés utilisé en suisine .la varieté rouge est la plus cultivée.
    l’ail est une merveille de la nature.
    crdialement et merci encore pour cet assemblage d’informations.

  4. adoni - Le 22 février 2015, 17:13

    à propos de posologie.
    j’ai lu dans des livres specialisés que 2 gousses par jour sont suffisantes.
    personnellement c’est cette posologie sue j’ai adopté et à part l’haleine d’ail(et je m’en fous) je me sens bien avec.
    cordialement.

  5. Nathalie - Le 23 février 2015, 07:15

    Bonjour adoni,

    Merci pour ses renseignements et pour le compliment, fiche de la plante mise à jour.

    Bonne et agréable journée à vous

Un avis, une info ou un commentaire sur Ail

Ajoutez le votre !