Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Alliaire officinale


Crée le : 19 novembre 2012 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Alliaire officinale alliaria petiolata

L’alliaire connu aussi comme l’herbe à l’ail est une plante médicinale aux nombreuses propriétés thérapeutiques, prise en gargarisme elle renforce les gencives et évite le déchaussement des dents. L’alliaire est un remède en cataplasme des plaies mineures de l’eczéma et soulage des piqures d’insectes. Cette herbacée en interne soigne les bronchites et active la transpiration.



Noms communs

:

Alliaire officinale, alliaire pétiolée, herbe à l’ail, alliaire, herbe aux aulx, julienne alliaire, vélar alliaire.

Nom latin

:

Alliaria petiolata.

De la famille

:

Famille des brassicacées ou crucifères (brassicaceae).

Nom anglais

:

Garlic mustard, hedge garlic, jack-by-the-hedge, poor man's mustard, sauce alone.

Nom allemand

:

Knoblauchhederich, knoblauchsrauke, lauchel, lauchhederich, lauchkraut.

Nom espagnol

:

Ajera, alliaria, hierba del ajo.

Nom italien

:

Alliaria comune.

Nom néerlandais

:

Look-zonder-look.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Alliaire officinale propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L’alliaire surnommée aussi l’herbe à l’ail est une plante médicinale employée pour ses différentes capacités thérapeutiques, elle est classée comme diurétique et antiseptique, stimulant et expectorant, détersive et antiasthmatique, antiscorbutique et sudorifique, vermifuge et vulnéraire.

Son utilisation en infusion et prise comme gargarisme a pour but de raffermir les dents mouvantes et de renforcer les gencives, elle est préventive des caries. En cataplasme on l’applique sur les problèmes cutanés qui prennent trop de temps à guérir, en traitement de l’eczéma et des plaies mineures, sur les dermatoses et les piqûres d’insectes.

Par voie interne, en infusion elle traite les bronchites et favorise la transpiration, elle apaise les crises d’asthme et soulage des rhumatismes et de la goutte.

Haut

Principaux constituants

:

L'alliaire contient des molécules soufrées (hétéroside azoté) et des enzymes, de la vitamine C et une huile essentielle.

Haut

Alliaire officinale utilisation traditionnelles vertus

:

Au Moyen-âge, dans la pharmacopée traditionnelle de cette époque, les feuilles de cette herbacée (alliaire officinale) étaient préconisées en usage externe sous forme de cataplasme dans le traitement de l’asthme et de la goutte.

Ses vertus en tant qu’antiseptiques et diurétiques, purgatifs et pectoraux, vulnéraires et topiques, ainsi qu’antiputrides lui donnait un rôle important pour soigner les plaies infectées et les problèmes cutanés infectieux, elle était appliquée sur l’impétigo (infection de la peau du à un streptocoque), mais aussi pour soulager des rhumatismes.

Haut

Description

:

L’alliaire officinale est fait partie des herbacées qui sont soit bisannuelle ou soit vivace de la famille des brassicacées ou auparavant crucifères qui mesurent un mètre de haut.

Sa tige est dressée, rameuse et rigide, et supporte un feuillage cordiforme, avec des feuilles dentées qui dés qu’on les froisse dégage un parfum diffus d’ail, les fleurs hermaphrodites de couleur blanche et disposée en croix que l’on aperçoit avril à juin laisse la place ensuite à des siliques (fruits) anguleuses contenant des graines de forme allongée et grise.

Haut

Habitat

:

Cette herbacée (alliaire) est d’origine européenne et c’est propagé, car elle peut devenir même envahissante dans les pays de l’Asie, le Nord-ouest africain, la Scandinavie, l’Inde et la Chine, et surtout aux États-Unis.

Haut

Alliaire officinale : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Bien qu'aucun effet néfaste n'est déclaré, il est conseillé de se renseigné auprès de votre pharmacien ou d'un herboriste avant son utilisation.

Haut

Alliaire officinale utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Diurétique, antiseptique, stimulant, expectorant, détersif, antiasthmatique, antiscorbutique, sudorifique, vermifuge, vulnéraire, gencives, caries, problèmes cutanés, eczéma, plaies, dermatoses, piqures d'insectes, bronchites, transpiration, asthmes, rhumatismes, goutte.

Haut

Alliaire officinale : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Les graines de l’alliaire, de par leur similarité avec ceux de la moutarde noire, permettent de servir de condiment, tandis que les jeunes pousses (feuilles) sont souvent intégrées dans les salades, avec une petite note de saveur légèrement aillée (mais sans les inconvénients donnés à l’haleine), elle est aussi utilisée dans différentes recettes avec un beurre d’alliaire ou pour faire un pistou.

À partir de cette plante, il est possible d’obtenir un colorant de teinte jaune.
Mise à jour le 27 mai 2016

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Alliaire officinale

Ajoutez le votre !