Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Ansérine bon-Henri


Crée le : 29 avril 2013 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Ansérine bon-Henri chenopodium bonus-henricus

L’ansérine bon-Henri est une plante médicinale possédant une vertu maturative excellente pour traiter les abcès et les furoncles et d’autres problèmes de peau. L’ansérine bon-Henri ou chénopode bon-Henri est un laxatif doux utilisé même pour les enfants, d’une grande efficacité pour les personnes anémiées ou carencées, grâce à sa grande richesse en fer et en vitamines.



Noms communs

:

Ansérine bon-Henri, chénopode bon-Henri, épinard sauvage, toute bonne, ansérine sagittée, grachettaz, herbe à marcou, herbe aux oies, oseille de tours, sangarrigous, sarron, sarrous, varcouagne.

Nom latin

:

Chenopodium bonus-henricus.

De la famille

:

Famille des chénopodiacées ou amaranthacées (chenopodiaceae, amaranthaceae).

Nom anglais

:

All-good, allgood, english mercury, good-king-henry.

Nom allemand

:

Fette henne, guter heinrich.

Nom espagnol

:

Serrón.

Nom italien

:

Farinello buon-enrico.

Nom néerlandais

:

Brave hendrik.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Ansérine bon-Henri propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L’ansérine bon-Henri ou chénopode bon-Henri est une plante médicinale présentant des propriétés thérapeutiques laxatives douces et vermifuges, maturatives et émollientes, dépuratives et antianémiques.

Cette plante en usage externe permet de soigner certains troubles de la peau, les abcès et les furoncles, de même que les plaies.

En interne, elle permet d’enrayer les anémies et les carencer, elle soigne les constipations mêmes des enfants.

Haut

Principaux constituants

:

L’ansérine bon-Henri renferme des sels minéraux, du fer et du potassium, des vitamines A et C, des saponines et de l’acide oxalique, et du mucilage.

Haut

Ansérine bon-Henri utilisation traditionnelles vertus

:

Bien que l’ansérine soit une plante comestible, elle fut une plante médicinale utilisée dans la médecine traditionnelle, il y a des siècles de cela, il lui fut attribué des vertus émollientes, vermifuges et laxatives.

La graine permettait de traiter les constipations, même pour les enfants, car elle est un laxatif assez doux, en cataplasme, ces feuilles servent à nettoyer et soigner les plaies, les furoncles et les abcès.

Elle a permis aussi de soulager les maux d’estomac.

Haut

Description

:

L’ansérine ou chénopode est une plante herbacée de type vivace avec des rhizomes épais, il atteint près d’une cinquantaine de centimètres de haut et fait partie de la famille des chénopodiacées ou amaranthacées (sa classification exacte reste à prouver).

La tige de cette plante est robuste et dressée, elle est velue et porte un feuillage d’un beau vert soutenu et luisant avec des feuilles lancéolées, alternées et dont les bords sont ondulés.

Son inflorescence est visible de mai jusqu’en aout avec des petites fleurs jaune tirant sur le vert et rassemblé en épis denses donnant un fruit, un akène contenant des graines.

Haut

Habitat

:

Cette plante herbacée prend ses origines de l’Europe, d’Asie et d’Amérique, très commune en France elle pousse à l’état sauvage sur des sols d’une grande richesse en azotes, on la retrouve dans les pâturages, près des fermes, le bord des routes ou des chemins.

Haut

Ansérine bon-Henri : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Par sa teneur en saponines et en acide oxalique, l’ansérine est déconseillée aux personnes souffrantes des reins ou de rhumatismes ou de l’arthrite, dans les cas de goutte, de calculs rénaux ou d’hyperacidité.

Dans l’alimentation, il est préférable qu’elle soit cuite et consommé avec modération.

Haut

Ansérine bon-Henri utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Laxatives douces, vermifuges, maturatives, émollientes, dépuratives, antianémiques, troubles de la peau, abcès, furoncles, plaies, anémies, carencer, constipations.

Haut

Ansérine bon-Henri : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

L’ansérine ou chénopode pris le nom de de bon-Henri, pour avoir été en son temps un des aliments préférés d’Henri III de Navarre.

Cette plante comestible fut un met très apprécié durant des siècles et peu à peu tomba dans l’oubli dans la deuxième moitié du 19 siècles, car elle commença à être synonyme de l’épinard des pauvres.

Puis, peu à peu à présent, elle recommence à reprendre une petite place dans l’alimentation, elle peut être consommé de différentes manières, mais crues, en petites quantités au vu des ses teneurs en différentes composées.

On peut la manger en salade, mais aussi cuite dans les soupes et les ragoûts, purées de légumes et tartes, de la même manière que les épinards avec de la crème ou du beurre.

Il est même rapporté qu’avec son rhizome, il est confectionné une friandise ayant une saveur de cacahuète.

La graine de cette plante permet d’obtenir de la farine.
Mise à jour le 08/07/2016

Source(s)

:


Référence
- Launert. E. Plants edible and medicinal.
- Loewenfeld. C. and Return. Larder wild P. Britain (Contains a wide range of food plants conventional and unconventional (including exotics) and where they can be obtained (mainly N. American nurseries but also research institutes and a lot of other nurseries from around the world).
- Phillips. R. & Foy. Herbs N. Deals with all types of herbs, including culinary, aromatic plants and dye. Excellent photographs with quite good information on each plant.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Ansérine bon-Henri

Ajoutez le votre !