Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Cade


Crée le : 1 mars 2013 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Cade juniperus oxycédrus

Le cade est un petit arbre à laquelle on extrait une huile essentielle aux vertus dermatologiques réputés, il élimine les cheveux gras et ravive et rend l’éclat à la chevelure. L’huile essentielle de cade est préconisée en traitement des affections cutanées, sur les dermatoses et les dermites séborrhéiques, ainsi que la gale. Le cade est une plante médicinale stimulante et diurétique dont l’action se porte sur la rétention urinaire, elle est efficace comme antiseptique et désinfectant des blessures.



Noms communs

:

Cade, genévrier cade, cèdre piquant, oxycèdre, petit cèdre, genévrier oxycèdre, arbre à cade, cadier, petit cade d'Espagne.

Nom latin

:

Juniperus oxycédrus.

De la famille

:

Famille des cupressacées (cupressinées, cupressaceae).

Nom anglais

:

Prickly cedar, prickly junipe, berried-cedar, brown-fruited juniper, large juniper, red juniper, sharp cedar.

Nom allemand

:

Roter wacholder, zederwacholder, zwergzeder.

Nom espagnol

:

Cada, enebro de la miera, oxicedro.

Nom italien

:

Ginepro ossicedro.

Nom néerlandais

:

Cade-olieboom.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Cade propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L’huile essentielle extraite du cade possède des propriétés thérapeutiques efficaces en dermatologie principalement ainsi qu’en cosmétologie.

Elle ravive la beauté des cheveux, rend l’éclat et la brillance à la chevelure en éliminant et régularisant le trop-plein de séborrhée (cheveux gras).

Mais ses usages médicinaux portent aussi en tant qu’antiseptique et désinfectant, vermifuge et parasiticide, diurétique et stimulant, à cette fin elle est un remède des affections cutanées, efficaces contre les dermatoses et la gale, le psoriasis et les dermites séborrhéiques, elle traite également les blessures.

Cette huile est bénéfique comme antipelliculaire et souvent associé dans les shampoings et les savons.

L'action du cade sur les troubles urinaires est dès plus bénéfiques surtout dans les rétentions d’urine.

Elle connait aussi un emploi dans les milieux vétérinaires puisqu’elle est associée à des produits pour la prévention et le combat contre les parasites des animaux domestiques (chien, chat) et les chevaux.

Haut

Principaux constituants

:

L’huile essentielle de cade contient des phénols avec du guaiacol et du crésol, des matières résineuses et des carbures terpéniques (cadinène), et des sesquiterpènes.

Haut

Cade utilisation traditionnelles vertus

:

Le cade est une plante médicinale, c’est de son bois, que l’on extrait une sorte de goudron, l’huile de cade qui fut utilisée en son temps pour ses propriétés cicatrisantes dans les régions du sud de la France.

Elle était préconisée pour ses vertus désinfectantes et antiseptiques des affections cutanées, telles que l’eczéma et le psoriasis, au Maroc c’était surtout contre la gale et comme vermifuge.

La cade fut d’un usage thérapeutique également contre les conjonctivites.

Les vétérinaires de l’époque avaient intégré ses implications médicinales pour soigner les sabots des chevaux sous forme d’onguent que l’on appelait l’onguent de Maréchal (elle est citée dans le recueil des Trésors du Félibrige de monsieur Mistral).

Les bergers quant à eux l’appliquaient sur les moutons pour traiter la gale. Son efficacité en tant que répulsif servit autant sur les rongeurs que sur les insectes.

Haut

Description

:

Le cade est un petit arbre ou arbrisseau d’à peine une quinzaine de mètres de hauteur, mais le plus fréquent étant un ou deux mètres seulement de la famille des cupressacées ou cupressinées.

Il est dioïque (fleurs mâles et femelles séparées) et son écorce de teinte grise ou rougeâtre est des plus rugueuse, son feuillage est persistant de forme conique et dressée ou du style pleureur.

Ses feuilles sont des aiguilles à pointes fines et surtout piquantes, il se démarque de son cousin le genévrier commun par le port de deux bandes de couleur blanches sur la face supérieur de ces feuilles.

Les fleurs sont soit mâles ou femelles et se distingue par les uns, qui sont de teintes jaunes et les unes se soudant entre elles pour produire une baie rouge brune, que l’on nomme galbule.

Haut

Habitat

:

Le cade est dès plus commun il est originaire du pourtour méditerranéen, on le retrouve spécifiquement dans les garrigues et les maquis en France et aussi au Maroc et en Iran, jusqu’en Europe centrale.

Haut

Cade : précautions effets secondaires, contre-indications

:

L’huile de cade diffuse un parfum assez tenace, il est conseillé de ne pas la mettre pure sur la peau, de plus à fortes doses elle peut provoquer des irritations des muqueuses.

La maintenir éloigner des petits et son emploi est déconseillé durant la grossesse.

Haut

Cade utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Dermatologie, cosmétologie, beauté des cheveux, éclat et brillance chevelure, cheveux gras, séborrhée, antipelliculaire, shampoings, savons, antiseptique, désinfectant, vermifuge, parasiticide, diurétique, stimulant, affections cutanées, dermatoses, gale, psoriasis, dermites séborrhéiques, blessures, troubles urinaires, rétentions d'urine, parasites.

Haut

Cade : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Le cade, ce petit arbre revêt une certaine importance dans les régions du sud-est et du sud-ouest de la France, du coté du Massif central il est d’usage que cet arbre soit représentatif du mariage et aussi de noël.

Tandis que vers le sud-est, il est renommé (four à cade) pour sa participation à la fameuse galette de pois chiche et d’huile d’olive, si vous en avez l’occasion n’hésitez pas à la goûté un pur délice, dans la même optique on nomme cette galette dans les Alpes-Maritimes la Socca, mais la recette reste la même.

En effet, le four à cade était un four construit sur le champ culture de cade afin de bruler le bois de cet arbre pour en extraire son huile, et ce four servait aussi à cette lointaine époque pour faire cuire cette recette de galette, d’où elle prit le nom.

Le bois de cet arbre (cade) est d’une grande dureté, il est l’ennemi des tronçonneuses, son emploi dans la sculpture est des plus efficaces, on en fait aussi des linteaux de portes et des plaques.

On le retrouve aussi en tant que piquet de clôture pour enfermer le bétail.

Il a la particularité d’être un anti-insecticide, son parfum fait fuir les insectes, donc il fut mis sous forme de petit objet que l’on installait dans les penderies pour éloigner les mites.

Dans le Gers par exemple on mettait quelques gouttes de son huile sur le croupion des canards afin qu’il ne s’attaque pas entre eux.

En usage culinaire, les baies du cade ont la même utilisation que celle du genévrier commun, il parfume les choucroutes, et rehausse la saveur des viandes, elles sont aussi associées à la composition du gin anglais et de l’aquavit (boisson alcoolisée scandinave).
Mise à jour le 10/08/2016

Source(s)

:


Références
- genre Juniperus (Junipers of the World, 2004), R.-P.
- Tela Botanica (France métro) : Juniperus oxycedrus L., 1753
- NCBI : Juniperus oxycedrus
- UICN : espèce Juniperus oxycedrus L.
- GRIN : espèce Juniperus oxycedrus L.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Cade

Ajoutez le votre !