Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Colombo


Crée le : 5 juin 2013 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Colombo Chasmanthera palmata

Le colombo est une plante médicinale africaine, elle est surtout réputée pour ces vertus thérapeutiques de tonique amer, très utilisée pour les troubles de la digestion, les diarrhées et les anorexies. Le colombo est associé à un mélange d’herbes médicinales qui a toujours son importance encore aujourd’hui. Le colombo est employé dans le traitement médicinal des anémies et des asthénies.



Noms communs

:

Colombo, calumba, kalumba.

Nom latin

:

Chasmanthera palmata, jateorhiza palmata.

De la famille

:

Famille des ménispermacées (menispermaceae).

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Colombo propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le colombo est une plante médicinale africaine, ces racines possèdent des propriétés thérapeutiques comme tonique amer et digestif, apéritive et antidiarrhéique, astringent et stimulant, eupeptique et anti-inflammatoire.

Cette plante est préconisée dans les troubles digestifs avec les diarrhées, elle soigne les anémies et les asthénies elle aussi un traitement dans les anorexies.

Le colombo fait encore partie à l’heure actuelle des mélanges d’herbes médicinales laxatives.

Haut

Principaux constituants

:

Les racines de colombo contiennent des alcaloïdes isoquinoléiques qui comprennent de la palmatine et columbanie, ainsi que de la colombine, jatheorhizine et berbérine, il y a aussi des principes amers, du mucilage et des huiles essentielles.

Haut

Colombo utilisation traditionnelles vertus

:

La racine de colombo est utilisée depuis des siècles en tant que remède dans la médecine traditionnelle africaine, on lui prêtait alors des vertus de tonique amer pour le traitement des troubles intestinaux.

Il agissait en stimulant la digestion et l’appétit, il éliminait les vers intestinaux, enrayait les dysenteries, les diarrhées sous forme de décoction et l’asthénie et soulageait les indigestions.

Cette racine fut aussi utilisée dans la pharmacopée traditionnelle de ce pays comme fébrifuge surtout dans les cas de malaria et pour soigner les morsures de serpent.

Le colombo fut ensuite connu et répertorié dans les pharmacopées en Europe et surtout en Allemagne dès la fin du XVIII siècle.

Haut

Colombo : précautions effets secondaires, contre-indications

:

L’utilisation du colombo peut comporter des risques pour la santé s'il est employé à hautes doses (effet toxique), il est impératif de respecter la posologie indiquée, puisqu’il peut entraîner des nausées et des vomissements, des coliques intestinales et il est même rapporté qu’il pouvait provoquer un arrêt respiratoire.

Déconseillé durant la grossesse ou associé avec du quinquina.

Haut

Colombo utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Tonique amer, digestif, apéritive, antidiarrhéique, astringente, stimulante, eupeptique, anti-inflammatoire, troubles digestifs, diarrhées, anémies, asthénies, anorexies.

Haut

Colombo : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Il est extrait de ce colombo un puissant colorant jaune, qui connut de nombreuses utilisations que ce soit pour teindre les textiles, le bois où comme pigment dans la peinture, il est même rapporté que cette couleur est si tenace que cela colore la salive pour ceux qui en ingère.

À ne surtout pas confondre, le sous-arbrisseau colombo qui comprend des propriétés médicinales (la plante nommée ici) avec le mélange d’épices que l’on nomme Colombo.
Mise à jour le 04/11/2016

Source(s)

:


Référence
- Ibrahim Abdelwahab S, Syaed Koko W, Mohamed Elhassan Taha M, Mohan S, Achoui M, Ameen Abdulla M, Rais Mustafa M, Ahmad S, Ibrahim Noordin M, Lip Yong C, Roslan Sulaiman M, Othman R, Amir Hassan A. In vitro and in vivo anti-inflammatory activities of columbin through the inhibition of cycloxygenase-2 and nitric oxide but not the suppression of NF-?B translocation. Eur J Pharmacol. 2012 Mar 5;678(1-3):61-70. PMID 22227329.
- Bruneton J. Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales. Ed. Tec et Doc. 1997.
- Michiko Yonemitsu, Naomichi Fukuda, Takeatsu Kimura, Tetsuya Komori. Studies on the Constituents of Jateorhiza palmata Miers (Colombo root), I Separation and Structure of a New Furanoid Diterpene Glucoside (Palmatoside A). Liebigs Annalen der Chemie, Volume 1986, Issue 8, pages 1327–1333, 15. August 1986.
- Michiko Yonemitsu, Naomichi Fukuda, Takeatsu Kimura, Tetsuya Komori. Studies on the Constituents of Jateorhiza palmata Miers (Colombo Root), II. Separation and Structure of Six New Furanoid Diterpene Glucosides: Palmatoside B, C, D, E, F, and G. Liebigs Annalen der Chemie, Volume 1987, Issue 3, pages 193–197, 24. März 1987.
wikiphyto.Colombo

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Colombo

Ajoutez le votre !