Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Consoude


Crée le : 27 août 2012 par Nathalie 3 Commentaires

Consoude officinale Symphytum officinale

La consoude est une plante médicinale préconisée dans de nombreux troubles et maux, les ecchymoses et les entorses. La consoude est appropriée en traitement thérapeutique des douleurs musculaires et articulaires. Elle apporte son aide dans les crises d’asthmes et pour soulager les tensions.



Noms communs

:

Consoude officinale, grande consoude, herbe aux coupures, langue de vache, oreille d’âne.

Nom latin

:

Symphytum officinale.

De la famille

:

Famille des boraginacées (boraginées, boraginaceae).

Nom anglais

:

Comfrey, knitback, knitbone, consound, slippery root, ass ear, boneset, pigweed, blackwort, bruisewort, knitback, gum plant, miracle herb.

Nom allemand

:

Beinwell, beinwurz, wallwurz, schwarzwurz.

Nom espagnol

:

Consuelda.

Nom italien

:

Consolida maggiore, orecchia d'asino.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Consoude propriétés thérapeutiques et médicinales

:

La consoude soignait d’innombrables maux en voici une liste :
- Traiter les ecchymoses,
- Les entorses,
- Les douleurs musculaires et articulaires,
- Favoriser la cicatrisation des blessures,
- Traiter les élongations musculaires,
- Des ulcères cutanés,
- Pour la beauté de la peau, estomperait les taches de rousseur et de vieillesse, abcès, eczéma, psoriasis,
- Irritations, démangeaisons, piqures d'insectes et morsures d'araignées,
- Tissus nécrosés, varices, ulcères variqueux, gangrènes, escarres, pieds d'athlète,
- Plaies et inflammations de la bouche en gargarismes et bains de bouche,
- Brûlures, coups de soleil, coupures,
- Otite, conjonctivite, sinusite, mastite,
- Entorse, enflures, muscles et ligaments muscles malmenés, hernies,
- Hématomes, hémorragies internes et pulmonaires,
-Troubles digestifs, diarrhées, colites ulcéreuses, ulcères diabétiques, ulcères pytiques, ulcères gastriques et duodénaux, hémorroïdes, dysentrie.

La consoude agit sur le système nerveux central tout en donnant une sensation de bien être et de relaxation pour soulager les tensions.

Elle est efficace dans les crises d'asthme.

Elle régularise les désordres glandulaires, pour une normalisation du taux de sucre.

La consoude est une plante rafraîchissante, tonique (en cas de fatigue) et laxative.

Haut

Principaux constituants

:

La consoude renferme des tanins, du mucilage, de l’allantoïne, de l’asparagine, de la choline, des triterpènes, des acide-phénols et des alcaloïdes pyrrolizidiniques, dont la lycopsamine et la symphytine, surtout dans la racine.
Les feuilles renferment quand à elle de la cobalamine ou vitamine B12.

Haut

Consoude utilisation traditionnelles vertus

:

Le nom de la consoude provient de ce qu’on la croyait propre à souder, à consolider les os rompus.
La consoude est utilisée depuis plus de 2 000 ans en médecine traditionnelle.
Dioscoride, la préconisait pour traiter les hémorroïdes ainsi que les inflammations pulmonaires ou digestives.
Pline, Paracelse et d'autres comme Hildegarde Von Bingen au XIe siècle l'on utilisé, Fernel, à la Renaissance, la conseillait aux chirurgiens pour soigner les traumatismes avec fractures et longtemps son avis fut suivi.
Astringent léger, grâce à ses tanins, la consoude fut recommandée dans l’hémoptysie (émission par la bouche d'une certaine quantité de sang en provenance des voies respiratoires ou d'un organe voisin), les hémorragies utérines sans gravité, la diarrhée bénigne.
Leclerc l’employait au début du XX siècle contre l’entérite des tuberculeux et l’ulcère d’estomac.
Il l’utilisait aussi pour assécher les bronches en cas de bronchites et d’infections pulmonaires.

Haut

Recherche

:

Dans plusieurs pays, son usage est strictement encadré ou limité. En Grande-Bretagne, on a interdit l’utilisation des extraits de sa racine. Aux États-Unis et au Canada, il est recommandé par les autorités : de ne plus vendre de produits pour usage interne uniquement les onguents et pommades pour usage externe.
Il fut étudier auprès de plusieurs centaines de patients souffrant d’une entorse à la cheville. Les résultats démontrent que l’application d’un onguent à la consoude est plus efficace qu’un placebo et qu’un gel à base de diclofénac (un anti-inflammatoire non stéroïdien) pour soulager la douleur et l’enflure.
La consoude a également été plus efficace qu’un placebo pour soulager les douleurs causées par des ecchymoses, des étirements musculaires, des maux de dos et des douleurs articulaires.

Haut

Origine

:

La consoude est une belle plante herbacée, vivace, haute de 40 cm à 1 mètre, elle est commune dans les prés humides, les fossés et au bord de l’eau dans la plupart de nos régions. Elle est originaire d’Europe et de l’ouest de l’Asie (Turquie, Hongrie, Caucase, Géorgie, Iran).
Toute la plante est couverte de poils raides et piquants. Les larges feuilles pointues se prolongent sur la haute tige épaisse.
De mai à juillet apparaissent de jolies fleurs à corolle en tube élargi en cloche, dont la couleur varie curieusement du blanc au jaune, au rose et au violet suivant les pieds. La racine est noire à l’extérieur, très blanche à l’intérieur.

Haut

Consoude : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent, les personnes souffrant de maladies hépatiques, par voie interne peut provoquer des troubles hépatiques graves. Demandez avis auprès de votre pharmacien ou praticien pour évitez de interactions médicamenteuses.

Haut

Consoude utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Propriétés reminéralisantes, Propriétés adoucissantes, Propriétés expectorantes, Propriétés d'accélérateur de la multiplication cellulaire, Propriétés anti-inflammatoires, Propriétés antirhumatismales, Propriétés astringentes, Propriétés hémostatiques, les ecchymoses, les entorses, les douleurs musculaires et articulaires, favoriser la cicatrisation des blessures, les élongations musculaires, des ulcères cutanés, estompe les taches de rousseur et de vieillesse, abcès, eczéma, psoriasis, irritations, démangeaisons, piqures d'insectes et morsures d'araignées, tissus nécrosés, varices, ulcères variqueux, gangrènes, escarres, pieds d'athlète, plaies et inflammations de la bouche en gargarismes et bains de bouche, brûlures, coups de soleil, coupures, otite, conjonctivite, sinusite, mastite, entorse, enflures, muscles et ligaments muscles malmenés, hernies, hématomes, hémorragies internes et pulmonaires, troubles digestifs, diarrhées, colites ulcéreuses, ulcères diabétiques, ulcères pytiques, ulcères gastriques et duodénaux, hémorroïdes, dysentrie.

Haut

Consoude : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Les vertus thérapeutiques ne se sont limitées à l'homme, mais ont été largement utilisées dans l'élevage et pour les animaux domestiques comme les chiens.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

3 avis, ou info sur Consoude

  1. Soudeur - Le 1 août 2014, 17:01

    Cette plante a en effet de nombreuses vertus, ce n’est pas pour rien qu’elle est utilisée depuis plus de 2000 ans par l’être humain pour aider à la cicatrisation et à bien d’autres blessures du derme.

  2. Soudeur - Le 1 août 2014, 20:45

    Je souhaitais compléter mon propos au sujet de la consommation de consoude elle doit être mangé avec modération, car peut être toxique pour le foie si consommé régulièrement ou en grande quantité.

  3. Nathalie - Le 3 août 2014, 07:28

    Bonjour Soudeur,

    Merci pour cette précision sur sa consommation

    Bon et agréable dimanche à vous

Un avis, une info ou un commentaire sur Consoude

Ajoutez le votre !