Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Cresson alénois


Crée le : 8 décembre 2014 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Cresson alénois lepidium sativum

Le cresson alénois est une plante médicinale impliquée dans différentes médecines traditionnelles à travers le monde et ceux depuis des siècles. Souvent confondu avec son cousin, le cresson fontaine ou d’eau, comestible comme lui, il connait des propriétés thérapeutiques différentes, il agit sur l’asthme et aussi sur les troubles de la digestion éliminant la constipation par sa vertu laxative.



Noms communs

:

Cresson alénois, passerage cultivée, cressonnette, passerage, nasitort, cresson d’Inde, cresson des jardins.

Nom latin

:

Lepidium sativum.

De la famille

:

Famille des brassicacées (crucifères, brassicaceae).

Nom anglais

:

Garden pepperwort, garden cress, upland cress, cress, gardencress pepperweed.

Nom allemand

:

Gartenkresse, garten-kresse.

Nom espagnol

:

Berro de huerta, mastuerzo.

Nom italien

:

Crescione inglese, lepidio ortense, nasturzio ortense.

Nom portugais:

Agrião, mastruco.

Nom néerlandais

:

Tuinkers.

Nom arabe

:

Hab rechad.

Haut

Cresson alénois propriétés thérapeutiques et médicinales

:

La passerage cultivée ou cresson alénois fait partie des plantes médicinales du monde, elle est réputée pour ses propriétés thérapeutiques antiasthmatiques et antiscorbutiques, laxatives et diurétiques, galactagogue et stimulante.

Elle est un traitement efficace pour apaiser les crises d'asthme, mais aussi elle agit de même contre la toux avec expectoration et peut freiner les petites hémorragies sanguines surtout celle des hémorroïdes.

Elle est bénéfique pour soigner la syphilis secondaire et ténesme (lésion dermatologique), de même qu'elle traite les blessures, ecchymose et toutes sortes de maladies cutanées telles que l'eczéma.

Elle agit sur les troubles de la digestion, enraye, l'anémie résout les troubles, de la constipation et calme les douleurs intestinales (maux de ventre).

Elle est un préventif des maladies cardiovasculaires et contre certains cancers également, de même qu'elle prévient de l'hypertension artérielle.

Haut

Principaux constituants

:

Le cresson alénois renferme des flavonoïdes et des caroténoïdes, d’une grande richesse en lutéine et zéaxanthine ainsi qu’en glucosinates, il contient différentes vitamines du groupe B avec la B2, B6, B9, mais aussi de la vitamine A, C, K et des minéraux avec du cuivre et du fer, du magnésium, du phosphore et du potassium.

Haut

Cresson alénois utilisation traditionnelles vertus

:

Le cresson alénois ou lepidum sativum est une plante médicinale impliquée depuis des siècles dans différentes médecines traditionnelles à travers le monde, cela entend la pharmacopée hindoue et grecque, romaine puis elle continua en Italie, mauricienne, maghrébine et européenne.

Il fut d'ailleurs retrouvé des écrits ou recueils sur ses vertus et pratique à travers la planète et datant de l'Antiquité, et même d'avant.

En règle générale on lui attribuait des capacités diurétiques et toniques, apéritives et dépuratives, fébrifuges et reminéralisantes, antianémiques et vermifuges.

En Inde on le préconisait pour contrer la diarrhée et pour tonifier l'organisme, elle était un remède contre le hoquet et même pour apporter désir dans l'intimité pour sa vertu aphrodisiaque.
De plus, elle était bénéfique pour enrayer les troubles intestinaux, il avait pour traitement de piler des graines pour en faire des cataplasmes sur les ecchymoses et entorses afin de les guérir.

Dans la Grèce antique, Hippocrate médecin de son état avait pour coutume de prescrire de la passerage cultivée pilée avec différentes autres plantes pour soigner la pneumonie.

À la grande époque des Romains puis quelques siècles plus tard en Italie du Sud, il était coutume de penser ce faire un cataplasme avec les graines pilées pour enrayer la calvitie (remède romain) puis au Moyen-âge d'en faire un emplâtre pour traiter la pelade (perte de la pilosité par plaque) ainsi que pour soulager des maux de dents, remède originaire de l'école de Salerne.

Pour les Mauriciens, le cresson avait d'innombrables usages médicinaux, la graine mastiquée pouvait traiter les maux de gorge, mais aussi la toux et calmer les crises d'asthme, de même qu'il soulageait des migraines et maux de tête et en grande quantité, il était abortif.
En usage externe, il suffisait de se frotter la peau avec de l'huile extraite de ces graines pour éloigner les insectes, il l'utilisait aussi pour les problèmes de maux d'estomac et pour le hoquet.

En médecine maghrébine, ce sont les parties aériennes du cresson qui étaient utilisées pour traiter l'asthme, calmer la toux et réduire le flux sanguin dû aux hémorroïdes.
Tandis que les feuilles étaient un remède contre le scorbut et les troubles du foie.

En Europe, la graine mise à l'état de pâte pour soigner les lèvres gercées et pour traiter les coups de soleil et de nombreux problèmes de peau, le mucilage de ces graines germées calmait l'irritation intestinale occasionnée par les diarrhées et la dysenterie.
Ces racines, elles pouvaient être bénéfiques dans la syphilis, pour remédier à la toux et pour renforcer le système immunitaire.

Haut

Origine

:

Le cresson alénois ou passerage cultivée est une plante herbacée de type rustique et annuelle dont la hauteur peut varier d'une vingtaine de centimètres jusqu'à une cinquantaine de centimètres tout au plus, elle fait partie de la famille des brassicacées (crucifères ou communément nommée, la famille de la moutarde). Elle présente une tige dressée et rameuse avec un feuillage composé et limbé dont les feuilles sont alternées, avec la face inférieure pennatiséquée et la face supérieure linéaires et entières. Son inflorescence est de petite taille avec des fleurs blanches à rosâtres visibles de juin à aout et dont le fruit est une gousse contenant deux graines.

Il prend ses origines en Afrique et en Asie, au Moyen-Orient et au Liban, en Égypte et Éthiopie, en Syrie et Jordanie, en Israël et en Turquie, en Iran et en Afghanistan ainsi qu'au Pakistan et ce sont les Romains qui l'on rapporter en Europe.
À présent, on le retrouve un peu partout sur la planète, même en Amérique, elle privilégie les lieux incultes et en friches.

Haut

Cresson alénois : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Il est grandement conseillé de prendre avis auprès de votre praticien ou pharmacien afin qu’il n’y est aucune interaction médicamenteuse ou avec un problème de santé qui déconseille la prise du cresson alénois.

Si vous avez remarqué ou eu des effets secondaires ou indésirables, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Cresson alénois utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Antiasthmatiques, antiscorbutiques, laxatives, diurétiques, galactagogue, stimulante, asthme, toux, petites hémorragies, hémorroïdes, syphilis, blessures, ecchymose, eczéma, troubles de la digestion, anémie, constipation, douleurs intestinales, maux de ventre, maladies cardiovasculaires, cancers, hypertension artérielle.

Haut

Cresson alénois : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Saviez-vous que le terme alénois du cresson alénois (passerage cultivée) serait très certainement dû à une déformation d'orlénois qui lui-même proviens du mot Orléans, c'est dans cette contrée qu'autrefois l'on cultivait cette herbacée.

La culture et la consommation de la passerage cultivée (cresson alénois) datent depuis la grande époque de l'Égypte ancienne, puis ce fut le tour des Romains qui pensant à leurs vertus médicinales l'exportèrent de-ci de-là à travers les contrées qu'ils tentèrent de coloniser, la Grèce pris elle-même son tour ainsi que toute l'Europe et la France.

Très appréciée en cette lointaine époque pour sa saveur piquante et amère, elle est surtout utilisée comme légume ou dans les salades, employées en tant que condiment, elle permettait de donner un gout appréciable dans différents mets, et même sur des tartines.
Il perdit peu à peu de l'attrait en tant que plante alimentaire et revient petit à petit dans les assiettes depuis une vingtaine d'années seulement.

De ces graines, il est extrait une huile comestible certes, mais aussi impliqué dans une fonction d'éclairage.

Certaines histoires ont parcouru le temps afin d'éclairer sur son utilisation d'antan (vrai ou fausse, à vous de voir), il était dit au sujet de Xénophon, philosophe, historien et grand chef de l'armée de la Grèce antique avaient pour habitude de donner aux jeunes recrues Perses avant d'aller à la chasse, du pain accompagné de cresson et arrosé d'eau d'un puits de source afin de leur donner force et courage.

Aristophane poète comique de la même époque avait pour adage que la passerage cultivée pouvait en effet apporter force, courage et caractère à son consommateur.

Il lui fut prêté des vertus magiques également principalement utilisées pour composer des filtres, par exemple concernant le fil d'un noble au 16e siècle était mort suite d'avoir consommé un breuvage.
Son père extirpa du corps du malheureux une substance d'une telle dureté que seul le suc du cresson put le dissoudre.

Un siècle plus tard, lors d'un repas offert en l'honneur de jeune marié une servante fit l'erreur elle aussi d'avaler un breuvage qui lui donna de violentes douleurs de poitrine et des vomissements à répétition et que grâce à l'arrivé inopiné d'un certain Grüling médecin allemand put conjurer le mauvais sort jeter à la malheureuse grâce à un philtre fait avec du suc de cresson et du vinaigre.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Cresson alénois

Ajoutez le votre !