Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Fève de Calabar


Crée le : 23 septembre 2013 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !


La fève de Calabar est une plante médicinale originaire d’Afrique, attention elle est toxique et mortelle et vu sa similarité avec le haricot, de désastreux accidents peuvent survenir. Son utilisation est uniquement de nos jours avec la pharmacopée homéopathique et sous forme de granulée elle est un remède efficace dans les atonies intestinales et vésicales et contre la constipation.



Noms communs

:

Fève de Calabar, haricots de l'Ordalie, eséré.

Nom latin

:

Physostigma venenosum.

De la famille

:

Famille des fabacées (légumineuses, fabaceae).

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Fève de Calabar propriétés thérapeutiques et médicinales

:

La fève de Calabar est une plante médicinale et d'une grande toxicité (mortel), seul son usage homéopathique (granule) est encore en fonction, elle est anti-inflammatoire et parasympathomimétique (stimulant du système nerveux).

En pharmacopée homéopathie, elle est un remède des atonies intestinales et vésicales et un traitement de certains troubles digestifs comme la constipation chronique.

En ophtalmologie son emploi est efficace dans certains problèmes et maladies des yeux, elle est efficace dans le glaucome et les spasmes oculaires avec les blépharospasmes (contraction involontaire et répéter des paupières) et la tétanie, elle s'utilise sous forme de collyre.

Haut

Principaux constituants

:

Les fèves de Calabar contiennent des alcaloïdes de type calabarine et physostigmine, ésémarine, de l'amidon et du mucilage, différents sels de phosphate, des protéines, des stérols et du potassium.

Haut

Fève de Calabar utilisation traditionnelles vertus

:

La fève de Calabar était utilisée par les grands sorciers des tribus comme un antidote contre certains poisons tels le curare et l'atropine.

Sa fonction principale était en traitement de certaines maladies des yeux, de stimulant des muscles intestinaux et pour enrayer la constipation.

Sa plus grande utilisation fut durant la période des colonisations africaines, où elle était surtout un outil de la justice, vous aurez plus d'explications sur son emploi en bas de page.

Haut

Origine

:

La fève de Calabar est une liane grimpante et vivace similaire aux haricots, sa hauteur peut varier selon le climat et le sol allant de deux mètres à une quinzaine de mètres, elle fait partie de la famille des fabacées (légumineuses). Le tronc peut avoir jusqu'à cinq centimètres de diamètre et son feuillage est penné est trifolié avec des feuilles similaires au haricot ce qui entraine souvent l'erreur de son identification et entrainer si on les consomme la mort. Son inflorescence est rassemblée en grappe pendulaire avec des fleurs pourpres apportant ensuite le fruit une sorte de gousse de teinte brune renfermant deux à trois graines.

Cette plante est d'origine africaine et précisément au Nigéria dans la ville de Calabar, cette capitale se trouve au sud-est dans l'état de Cross River, elle est à présent très commune au Cameroun et au Gabon, et c'est répandu en Inde et dans certaines régions sud-américaines. Elle apprécie les zones humides et marécageuses.

Haut

Fève de Calabar : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Attention, la fève de Calabar est une plante d'une grande toxicité, entrainant la mort et de par sa ressemblance avec la fève du haricot, de nombreux empoissonnements y ont été associés, seul un usage homéopathique (granule) est accepté.

Haut

Fève de Calabar utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Anti-inflammatoire, parasympathomimétique, atonies intestinales, atonies vésicales, troubles digestifs, constipation chronique, ophtalmologie, maladies des yeux, glaucome, spasmes oculaires, blépharospasmes, tétanie.

Haut

Fève de Calabar : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

La fève de Calabar fut surtout une graine de la justice, elle était utilisée à une époque lointaine en Afrique, ou un rien suffisait à vous faire accuser de sorcellerie ou de possession par des mauvais esprits.
Cette fève était alors considérée comme étant l'épreuve d'Ordalie, administrée par décision judiciaire (sorcier ou posséder) à l'accusé, s'il réussissait à les vomir et rester vivant il était alors reconnu comme innocent des charges dont il était accusé, malheureusement fort peu de personnes réussissaient à s'en sortir.
Généralement les condamnées mourraient dues à cette ingestion et alors le tribunal populaire établissait que la justice avait été rendue au coupable et si par malheur, le pauvre hère le ressortait par les selles, alors il était coupable et condamné à être vendu en tant qu'esclave.

Il est aussi rapporté qu'à cette lointaine époque lors de certains duels, les adversaires en mangeaient la moitié pour prouver la bonne foi de cette confrontation, mais bien souvent il mourrait de cette consommation, sans avoir à se battre.

Cette fève de Calabar est présente dans la littérature, on la retrouve dans l'un des romans de l'auteur Agatha Christie, dans un autre roman de J. Kamensky et J. Lepore, et bien d'autres qui tous mettaient à profit son utilisation comme poison.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Fève de Calabar

Ajoutez le votre !