Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Gouet d’Italie


Crée le : 13 novembre 2013 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !


Le gouet d’Italie connue sous son appellation latine arum italicum est une plante médicinale et toxique, il fallait une préparation minutieuse pour éliminer les toxines qu’il contient afin de l’utiliser en phytothérapie et en homéopathie de la pharmacopée traditionnelle. Il était précieux dans les affections respiratoires grâce à sa vertu expectorante, il soignait les toux et les catarrhes des bronches.



Noms communs

:

Gouet d'Italie, pied-de-veau, arum d'Italie, oreille d'âne, gouet italique, la calla des bois, la chandelle-de-louc, poi-d'serpent, raisin-de-chin.

Nom latin

:

Arum italicum.

De la famille

:

Famille des aracées (araceae).

Nom anglais

:

Italian arum, cuckoo pint, large italian lords-and_ladies, large cuckoo-pint.

Nom allemand

:

Gefleckter aronstab, italienische aron, italienischer aronstab.

Nom espagnol

:

Flor de la primavera, aro, arto, hojas de fuego, matafuego, sarriassa, trigontino, arum, orella-d'ase, rapa femella, aro común.

Nom italien

:

Erba biscia, gigaro chiaro, pan di serpe.

Nom brésilien

:

Jarro-dos-campos.

Nom néerlandais

:

Italiaanse aronskelk, drakenwortel.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Gouet d’Italie propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le gouet d'Italie (arum italicum) est une plante médicinale et toxique à la fois, prenez garde à ne jamais l'utiliser cru, seule une préparation spécifique permet d'éliminer ses composées dangereux pour la santé.

Il possède des propriétés thérapeutiques qui ne sont plus tellement usitées de nos jours au vu de sa toxicité, mais autrefois on le disait expectorant, purgatif et antirhumatismal.

Il était préconisé dans les affections respiratoires telles que la toux et les catarrhes des bronches, mais aussi pour soulager et soigner les rhumatismes et les crises d'hémorroïdes.

Haut

Principaux constituants

:

C'est le tubercule et les feuilles du gouet d'Italie qui renferment les principes actifs, cela comprend une essence et de la saponine, de l'amidon et de l'arine, des lignanes et des néolignanes, des alcaloïdes avec de l'aroine, l'aronine et de l'arodine ainsi que des cristaux d'oxalate de calcium.

Haut

Gouet d’Italie utilisation traditionnelles vertus

:

Le gouet d'Italie ou arum italicum était préconisé pour ses vertus thérapeutiques dans la médecine traditionnelle dès l'Antiquité, en phytothérapie, ce fut surtout son tubercule qui avait la primeur pour bon nombre de remèdes.

Il permettait d'enrayer les affections des voies respiratoires ainsi que les laryngites, grâce à sa capacité expectorante, il est rapporté qu'en Turquie, le peuple de ce pays avait pour coutume de mélanger le tubercule aux fruits pour soulager les rhumatismes et les hémorroïdes.

Les feuilles fraîches mélangées avec la racine poser en cataplasmes sur les abcès les aidaient à murir, ce remède était recommandé par Cazin (médecin et auteur français des 18 siècles).

Avec ses racines, les femmes, il y a fort longtemps, préparaient une eau distillée qui leur servait à réduire les rides du visage.

Haut

Origine

:

Le gouet d'Italie est une plante herbacée vivace géophyte et polymorphe qui peut mesurer entre vingt à soixante centimètres tout au plus il fait partie de la famille des aracées. Il présente une souche tuberculeuse de grande taille divisée en trois parties, sa tige est entièrement glabre et son feuillage est radical munie de pétiole avec des feuilles oblongues et veinées de blanc jaune. Son inflorescence est réunie en spadice avec des fleurs unisexuées de teinte jaune pâle et visible principalement entre avril et mai, et donnant un fruit monté en épis de baies rouges-oranges, charnu et contenant quatre graines chacun.

Il est assez commun dans le midi de la France et dans l'Ouest, on le retrouve dans les pays européens, ainsi que les régions limitrophes au pourtour méditerranéen, en Suisse et en Angleterre, en Russie et en Ukraine, aux Canaries, ainsi qu'au Maroc, Algérie et Tunisie, on le voie aussi en Turquie et en Arménie, en Géorgie également. Il préfère les broussailles et les bois.

Haut

Gouet d’Italie : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Attention : le gouet d'Italie (arum italicum) est une plante toxique, que cela soit ses feuilles ou ses fruits, ainsi que son tubercule, il ne faut surtout pas le consommer cru, seule une préparation bien précise peut éliminer toutes les toxines de cette plante, (explication donnée plus loin) prenez soin avec les fruits qui ressemble à des baies et peuvent être ingéré par les enfants.

De plus il est même souhaitable au vu de quelques substances recouvrant cette plante de vous prémunir de son contact avec le port de gant, évitant ainsi une réaction urticante de la peau. Il est à noter, les effets qu'il peut entraîner s'il y avait ingestion, tout d'abord, une tuméfaction ou inflammation de la langue et des lèvres suivit par la formation de vésicules qui se traduit par un encombrement de la trachée, et amenant à son tour à une soif incontrôlable, des vomissements et des diarrhées sanglantes.

De plus il est à préciser que si l'ingestion dépassait plus d'une quinzaine de baies, cela entraînerait des complications dramatiques pour la personne et amenant irrémédiablement à son décès.

Haut

Gouet d’Italie utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Expectorant, purgatif, antirhumatismal, affections respiratoires, toux, catarrhes, rhumatismes, hémorroïdes.

Haut

Gouet d’Italie : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Le gouet d'Italie est une plante classée comme plante invasive dans près de six des états américains.

Il est considéré en horticulture comme étant une plante dite décorative principalement due à son feuillage à la fin de l'hiver lorsque le printemps commence à venir et que les jardins s'apprêtent et se parent de mille couleurs.

Durant l'Antiquité, en Europe, le tubercule du gouet d'Italie était consommé, avec beaucoup de précautions puisqu'il leur fallait, l'éplucher entièrement et le faire bouillir dans différentes eaux afin d'éliminer les toxines qu'il contenait, il était d'ailleurs prôné par Dioscoride (médecin, pharmacologue botaniste grec du premier siècle après J.C) et bien plus tard par Parmentier (pharmacien, agronome, nutritionniste et hygiéniste français des 18 siècles) pour ses vertus alimentaires. D'ailleurs lors des périodes de disettes durant la Révolution, il en fut fait une fécule permettant d'obtenir des gâteaux et du pain avec ce tubercule.

Pendant fort longtemps, il servit aussi dans l'alimentation des porcs.

Dans le langage des fleurs, il est synonyme d'ardeur, très certainement due au fait que lors de la pollinisation les fleurs diffusent une chaleur (un degré seulement) durant quelques heures pour attirer les insectes.

Il est raconté que jadis parmi les nombreuses légendes et contes, le gouet était une plante magique et doué de pouvoir qui chassait les mauvais esprits.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Gouet d’Italie

Ajoutez le votre !