Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Herbe à femme


Crée le : 20 juillet 2016 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Herbe à femme Ageratum conyzoides

L’herbe à femme (ageratum conyzoides) est une plante médicinale qui fut usitée durant des siècles dans différentes médecines traditionnelles, elle fut durant des siècles principalement employés pour les femmes, mais aujourd’hui en raison de sa toxicité, elle n’est pratiquement plus usitée. L’herbe à femme traitait les refroidissements et les rhumes ainsi que la toux, efficace face aux troubles de la digestion.



Noms communs

:

Herbe à femme, herbe à bouc, agérate faux-conyze, herbe à pisser, herbe aux sorciers, herbe la vierge.

Nom latin

:

Ageratum conyzoides.

De la famille

:

Famille des astéracées (composés, asteraceae).

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Herbe à femme propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L’herbe à femme est une plante médicinale impliquée dans différentes pharmacopées ancestrales, mais depuis elle est peu usitée en raison de sa toxicité reconnue, pourtant, elle présente des propriétés thérapeutiques anti-inflammatoires et antibactériennes, antispasmodiques et hypoglycémiantes et analgésiques, ainsi que diurétiques.

Elle était considérée comme un remède contre les rhumes et la toux, elle faisait effet face aux refroidissements.

Cette herbacée soignait les maladies de peau, calmait les éruptions cutanées, elle soulage des contusions et des entorses, traite les plaies et les ulcères.

Cette plante était efficace sur les troubles de la digestion, bénéfique dans les coliques et la dysenterie ainsi que la diarrhée.

L’herbe à femme pouvait soulager des rhumatismes et rendait une meilleure mobilité articulaire.

Haut

Principaux constituants

:

L’herbe à femme (ageratum conyzoides) renferme de nombreuses molécules actives, des flavonoïdes et des alcaloïdes, des coumarines et des tanins, ainsi que des terpénoïdes et chromèbes, de plus elle contient des alcaloïdes dangereux pour la santé avec de la lycopsamine et de l’echinatine.

Haut

Herbe à femme utilisation traditionnelles vertus

:

L’herbe à femme fait partie des plantes médicinales de ce monde, elle est utilisée dans la médecine traditionnelle africaine et réunionnaise, brésilienne et tant d’autres encore.

Elle était préconisée dans différentes pathologies diverses et variées, elle est un traitement des rhumes et des fièvres, soigne la pneumonie et la toux, calme les maux de tête et agit sur les refroidissements de la poitrine.

En externe, elle soulage les douleurs des rhumatismes et traite les entorses, utile dans l’arthrose et rend une mobilité articulaire.

Il est d’usage de jeter quelques feuilles dans le bain pour calmer les éruptions cutanées, les blessures et les brûlures, et les contusions ainsi que les plaies et les ulcères.

Il était d’usage autrefois d’employer l’herbe à femme pour son efficacité sur les dyspepsies et les coliques, les diarrhées et les spasmes ainsi que pour freiner la dysenterie.

Elle est nommée l’herbe à femme pour son utilité dans les troubles de l’utérus de plus elle était recommandée aux femmes lors de l’accouchement.

Haut

Description

:

L’herbe à femme (ageratum conyzoides) est une plante herbacée de type annuelle qui peut mesurer entre une trentaine de centimètres à près d’un mètre trente de hauteur, elle fait partie de la famille des astéracées.

Elle possède une racine en pivot d’où une tige cylindrique teintée de rouge s’échappe, elle possède un port dressé recouvert de poils blancs, son feuillage est pétiolé qui dégage une odeur de bouc et dont les feuilles sont simples molles et opposées.

Son inflorescence est réunie en capitules terminaux compacts avec des fleurs dont la couleur varie de blanc à bleu et mauve, son fruit est un akène de teinte noir.

Haut

Habitat

:

L’herbe à femme est originaire d’Amérique tropicale, centrale et du sud, depuis elle est présente dans les zones tropicales et subtropicales de la planète, on la trouve à la Réunion ainsi qu’au Brésil et dans les Caraïbes.

Haut

Herbe à femme : précautions effets secondaires, contre-indications

:

L’herbe à femme est strictement interdit durant la grossesse, mais il est également mentionné qu’en raison d’une certaine toxicité à l’ingestion, il est recommandé de prendre avis auprès de votre praticien ou pharmacien avant tout usage.

Si vous avez remarqué ou eu des effets secondaires ou indésirables, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Herbe à femme utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Anti-inflammatoires, antibactériennes, antispasmodiques, hypoglycémiantes, analgésiques, diurétiques, rhumes, toux, refroidissements, éruptions cutanées, maladies de peau, contusions, entorses, plaies, ulcères, digestion, coliques, dysenterie, diarrhée, rhumatismes, mobilité articulaire.

Haut

Herbe à femme : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Saviez-vous que l’herbe à femme pris le surnom d’herbe à bouc, c’est dû à la forte odeur de bouc qui s’en dégage lorsqu’on froisse les feuilles.

Dans certains pays, cette plante est considérée comme invasive et classée comme mauvaise herbe, elle est généralement présente dans les champs de canne à sucre, considérée comme envahissante à la Réunion.

Il est dit qu’elle avait une action insecticide efficace pour lutter contre les nuisibles.

Dans les croyances et traditions anciennes, l’herbe à femme est utilisée pour les désenvoutements, il était coutume d’employer ses feuilles en fumigation pour purifier la maison et chasser les mauvais esprits.

Avoir sur sa personne une partie de l’herbe à femme est supposé protéger les chasseurs de serpent, au Congo, il est extrait un jus de ses feuilles, qui une fois poser quelques gouttes sur la main aurait parait-il le pouvoir d’apporter la chance au joueur de cartes.

Une autre légende raconte que si l’on verse le jus de ses feuilles sur une personne accusée d’un gros délit et que l’on pique ensuite cette personne avec une aiguille, si cette personne crie, c’est qu’elle est coupable si elle ne dit rien, c’est qu’elle est innocente des accusations faites sur elle.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Herbe à femme

Ajoutez le votre !