Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Holarrhena


Crée le : 15 janvier 2014 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !


L’holarrhena (akoyixè) est une plante médicinale d’origine sahélienne (zone africaine) qui est moins connue par les thérapeutes occidentaux due au fait qu’elle est délicate à préconiser de par sa légère toxicité en usage interne. La réputation du fufu autre appellation de l’holarrhena est qu’elle agit sur les pathologies intestinales et sur les parasites trichomonas.



Noms communs

:

Holarrhena, holarrhène florifère, holarrhène, faux caoutchouc, séulu, fufu, nofo, kedan, indama, taraki, bokin-mutun, lètin wiwi, akoyixè, lengbagbé, holarrhène du Sénégal.

Nom latin

:

Holarrhena floribunda.

De la famille

:

Famille des asclépiadacées (apocynacées, asclepiadaceae).

Nom anglais

:

False rubber tree, conessi bark, kurchi bark.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Holarrhena propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L'holarrhena est une plante médicinale sahélienne (zone africaine) communément nommé fuf dans ces régions, dont les principaux caractères thérapeutiques sont diurétiques et anti dysentérique, antiamibien et fébrifuge et en usage externe antitrichomonasique (parasite trichomonas).

Il soigne en interne les fièvres et différentes maladies comme la dysenterie amibienne et les infections dues au parasite trichomonas ainsi que les vaginites et urétrites.

De nombreuses pathologies intestinales et gastro-intestinales font partie des troubles que traite cette plante.

En externe il est un remède des amibiases gynécologiques et des maladies de peau.

Haut

Principaux constituants

:

C'est dans l'écorce, les feuilles et la racine du holarrhena que l'on retrouve ses composées actifs, des tanins catéchiques et des alcaloïdes stéroïdes comme la connessine, des dérivés de conanine et de conamine ainsi que des matières minérales.

Haut

Holarrhena utilisation traditionnelles vertus

:

L'holarrhena (akoyixè) est une plante intégrée dans la pharmacopée traditionnelle africaine, elle fut utilisée pour ces capacités thérapeutiques par les guérisseurs locaux, anti dysentérique et diurétique, fébrifuge et antiamibien.

Son usage était sous forme de décoction de l'écorce et des racines dans le traitement des parasitoses intestinales et de l'ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen).

Il était utile de le prescrire pour enrayer les cas de vaginites et d'urétrites, des blennorragies (chaude-pisse), pour soigner bon nombre de maladies vénériennes et pour lutter contre la stérilité et les fausses couches.

Cette décoction macérée avec du vin de palme était un traitement usité surtout en Afrique de l'Ouest, contre la dysenterie et les diarrhées, ainsi que son contraire la constipation, les maux de ventre, les coliques.

Les feuilles en infusion avaient une certaine efficacité sur le diabète et l'aménorrhée, dans d'autres régions ce sont les fruits qui servent à préparer un remède contre l'hydropisie (accumulation de liquide organique dans une cavité du corps). Associé avec l'écorce, cela réduit les états fiévreux et soigner le paludisme.

Le latex extrait du tronc est à appliquer sur les morsures de serpent, l'écorce en externe permet de traiter les affections cutanées, le jus extrait des feuilles soigne les blessures.

Haut

Origine

:

Le holarrhena est un arbuste et suivant les climats un arbre qui peut mesurer de deux à dix mètres de hauteur, il fait partie de la famille des apocynacées. Son tronc est de teinte brune quelque peu fendillée et renferme un latex abondant, son feuillage est elliptique et rassemblé au sommet avec des feuilles ovales et lancéolées. Son inflorescence est réunie en grappes axillaires avec des fleurs de couleurs blanches et très odorantes qui conduisent au fruit de type follicules linéaire contenant de nombreuses graines à ailettes.

Il est originaire d'Afrique tropicale précisément du sahel et c'est répandu du Sénégal au Soudan dans les forêts humides et les savanes boisées.

Haut

Holarrhena : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Une certaine prudence est à noté quand à l'ingestion de cette plante médicinale, l'un de ses composants aurait une légère toxicité pouvant entrainer des vertiges, des insomnies voir des angoisses, renseignez-vous auprès de votre praticien ou pharmacien avant tout emploi.

Haut

Holarrhena utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Diurétiques, anti dysentérique, antiamibien, fébrifuge antitrichomonasique , fièvres, dysenterie amibienne, infections, trichomonas, vaginites, urétrites, pathologies intestinales, pathologies gastro-intestinales, amibiases gynécologiques, maladies de peau.

Haut

Holarrhena : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

L'holarrhena est un arbuste qui connait bien d'autres usages par exemple jadis, il était extrait de cette plante un latex qui servait de poison appliqué sur les flèches des chasseurs africains ou pour les pêcheurs.

Son action galactagogue est fut très utile en usage vétérinaire pour le bétail.

Son bois fut très prisé pour confectionner divers éléments de bricolages, pour les manches des haches et pour de nombreux ustensiles, ainsi que pour composer des sculptures et la fabrication de peigne, il est même rapporté qu'il est l'un des meilleurs bois par le peuple du Ghana. Il sert aussi à l'élaboration de caisse d'emballage, voire même à la construction d'habitation. Dans d'autres pays africains, le tronc est utilisé pour construire des greniers à grains afin de les entreposer et surtout pour sa capacité à résisté à certains types d'insectes comme le coléoptère Prostephanus truncatus qui se trouve être un grand ravageur de grains stockés.

Cet arbuste fait partie aussi de certaines coutumes ou rites pour la beauté et le parfum qu'il diffuse.

Source(s)

:


Référence :
- Antimicrobien, anti-tumorale et le dépistage du antileishmania des plantes médicinales de la Guinée-Bissau. Phytothérapie.
- Les plantes utiles de l'Afrique de l'Ouest tropicale. 2e édition. Volume 1, Familles A-D. Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, Royaume-Uni.
- Une révision de Holarrhena R.Br. (Apocynaceae). Mededelingen Landbouwhogeschool Wageningen 81-2, Wageningen, Pays-Bas.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Holarrhena

Ajoutez le votre !