Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Khat


Crée le : 15 mai 2012 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !


Le khat est classé comme plante stupéfiante, très prisé en Afrique, et interdite dans de nombreux pays. Les jeunes feuilles fraîches du khat sont mastiquer, cela entraine une dissipation de la faim et de la fatigue. Il est une tradition séculaire de son utilisation en tant que stimulant dans la corne d’Afrique.



Noms communs

:

Khat, qat, catha, quat, kat, gat, tchatt, tschat, kus-es-salahin, tohai, ou miraa, thé des Abyssins.

Nom latin

:

Catha edulis (Vahl) Forssk. ex Endl. (Synonyme : Celastrus edulis Vahl).

De la famille

:

Famille des célastracées (celastraceae).

Nom anglais

:

Khat.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Khat propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le khat est assimilé et utiliser en tant que stupéfiant, il ne possède aucune réel vertus thérapeutiques.

La mastication des jeunes feuilles fraîches pendant plusieurs heures dissipe les sentiments de faim et de fatigue.
Elle produit un sentiment d'exaltation et de bien-être, tout en facilitant la communication, les effets sont proches de ceux des amphétamines (est considérée comme un stupéfiant).
Cette phase d'euphorie est suivie, quelques heures plus tard, d'une période de dépression légère avec insomnie.

Mâcher les feuilles provoque une soif intense et les utilisateurs s'abreuvent de thé sucré et parfumé à la cannelle, au clou de girofle et à la cardamome.
Les consommateurs dépensent d'importantes sommes pour se procurer leur « drogue » quotidienne, bien que le khat crée une petite dépendance physique, mais pas d'effet de manque.

Haut

Principaux constituants

:

Les feuilles fraiches renferment des flavonoïdes, une essence aromatique, du tanin, de la cathinone, convertie en norpseudoéphédrine et en noréphédrine, proches des alcaloïdes des éphèdres.

Haut

Khat utilisation traditionnelles vertus

:

L'utilisation du khat comme stimulant dans la corne de l'Afrique est séculaire (qui as lieu tous les siècles).

L'évocation écrite la plus anciennement connue date de 1237, et provient du traité « Kitab al-Saidana fi al-Tibb » du scientifique perse Al-Biruni.
Sa consommation se pratique le plus souvent en groupe, le rôle social du khat étant très important.
Les hommes, beaucoup plus rarement les femmes, se réunissent chaque après-midi pour «brouter la salade», comme on dit à Djibouti.
Les jeunes feuilles sont claires et teintées de bronze, tandis que les pousses et le sommet tendre des tiges se parent d'une belle nuance rouge. Ce sont elles que l'on vend sur les marchés d'Ethiopie, de Djibouti et du Yémen, souvent à prix d'or.
Elles sont également acheminées jusqu'au Kenya, au Congo, en Afrique du sud, et de façon confidentielle en Europe et en Amérique du Nord.

Haut

Origine

:

Le khat est un arbrisseau buissonnant, pouvant atteindre la taille d'un arbre dans de bonnes conditions, originaire d'Afrique orientale, il pousse naturellement sur les pentes humides et tièdes entre 1500 et 2500 mètres d'altitude.
On le cultive principalement dans les montagnes d'Ethiopie, en Somalie, au Soudan et au Yémen. Il peut atteindre entre 1 à 6 mètre de haut.
Ses rameaux à l'écorce rougeâtre et grise, rugueuse, portent de larges feuilles coriaces et persistantes, dentées, d'un vert foncé luisant, ainsi que de petites fleurs jaunes verdâtre, le fruit est une capsule linéaire brune, oblongue, dont les trois valves contiennent chacune de une à trois petites (3mm) graines ailées.

Haut

Khat : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Considéré comme stupéfiant, le khat est interdit dans de nombreux pays, dont la France, et comme tout stupéfiant il est dangereux a long terme sur la santé physique et psychique des personnes.

Haut

Khat utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Du faîte de sa capacité hallucinogène, coupe faim, anti-fatigue et d'exaltation il n'as pas de vertus réel thérapeutique.

Haut

Khat : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

L'appellation « khat » est de provenance arabe et signifiant « arbuste ».

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Khat

Ajoutez le votre !