Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Pau d’arco


Crée le : 2 avril 2014 par Nathalie 2 Commentaires


Le lapacho ou arbre sacré des Incas est une plante médicinale d’origine amérindienne à la grande époque des indiens Kallawayas (thérapeute itinérant inca), son écorce est un remède universelle dans de nombreux maux, troubles et maladies. L’écorce du lapacho ou pau d’arco est préconisé sous forme de décoction pour soigner les fièvres et les problèmes respiratoires.



Noms communs

:

Lapacho, pau d’arco, acapro, ipe roxo, arbre sacré des Incas, ébénier de Guyane, ébène verte, lébène, arbre de vie, tecoma.

Nom latin

:

Tabebuia impetigosa (tecoma curialis, tabebuia impetiginosa).

De la famille

:

Famille des bignogniacées (bignogniaceae).

Nom anglais

:

Lapacho, taheebo.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Pau d’arco propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L'écorce de lapacho (arbre sacré des Incas) est une plante médicinale d'origine amérindienne qui est utilisé de nos jours en phytothérapie, elle est connue et réputée pour ses propriétés thérapeutiques antibactérienne et antifongique, stimulante immunitaire et anti-inflammatoire, antiseptique et tonifiante, antibiotique naturel et anti-tumorale.

Cette plante est très bénéfique pour la santé de l'organisme, elle apporte ses capacités régénérantes sur le système sanguin en fluidifiant et oxygénant le sang (attention interdit aux hémophiles, etc.). Elle détoxifie l'organisme et renforce le système immunitaire, elle est bénéfique dans l'anémie, les ulcères, les douleurs associer à l'arthrite et les rhumatismes, soulage des crises d'asthme, traite les bronchites, soigne les gastrites et les inflammations du gros intestin mais aussi de la vessie et de la prostate.

De plus, elle est efficace dans les troubles cutanés comme le psoriasis et l'eczéma ainsi que l'acné et l'herpès, voir les aphtes.

Elle réduit les états fiévreux, bénéfiques dans les colites et les irrégularités du transit intestinal avec les diarrhées et les constipations.

Il est dit aussi qu'elle aurait une grande efficacité dans le diabète et la maladie de Parkinson ainsi que pour lutter contre certain cancer (celui d'œsophage, des intestins, des poumons et de la prostate).

Haut

Principaux constituants

:

C’est dans l’écorce interne du lapacho que l’on retrouve ces principes actifs, elle contient des flavonoïdes et des coumarines, des iridoïdes et des alcaloïdes, différentes vitamines et des oligo-éléments comme le potassium et le magnésium, le phosphore et le zinc, le chrome et le silicium, le manganèse et le cuivre, le cobalt et argent, l’or et le calcium, le fer et l’iode, ainsi qu’un puissant antibiotique le lapachon.

Haut

Pau d’arco utilisation traditionnelles vertus

:

Le lapacho (pau d’arco) possède une écorce considérée comme étant un remède universel contre de nombreuses maladies, troubles et maux, il fut découvert, il y a des millénaires de cela par les indiens Kallawayas, ceux sont des médecins officiels ou guérisseur itinérants faisant partie de la noblesse Incaïque (incas) et qui par leur voyage et déplacement à travers le monde andin (Amérique du Sud) et plus loin encore, soignait et échangeait ou vendait leur remède et préparation médicinale.

Cette écorce était réputée comme faisant partie de l'arbre aux multiples vertus thérapeutiques qu'ils ont surnommé Tajibo ce qui signifie « celui qui tue les maux », son usage permettait de traiter les infections d'origines fongiques et pour remédier aux troubles de la peau, comme l'acné et l'eczéma, l'herpès et psoriasis.

Elle était aussi préconisée comme analgésique contre les douleurs et pour soigner les excroissances graisseuses et les kystes.

Cette plante médicinale était employée dans la pharmacopée traditionnelle amérindienne et précolombienne, pour traiter les morsures de serpent, réduire les fièvres et sous forme de boissons stimulantes immunitaires contre la malaria et les ulcères, les anémies et la colite, grandement efficace dans les problèmes respiratoires, tel que la grippe et la toux et pour tous les troubles des rhumatismes ainsi que l'arthrite.

Le peuple Créole, utilisait les fleurs de cette plante pour en faire un remède sirupeux pour guérir de la toux.

Tandis que la population du Brésil en consommait pour augmenter le pouvoir des défenses immunitaires sous forme de décoction contre la vaginite et la cystite aussi.

Ce fut au 19e siècle, qu'un chimiste d'origine russe, qui découvrit et composa un dentifrice à base de cette écorce pour réduire la détérioration de la dentition.

Haut

Recherche

:

Il a été fait quelques études tendent à confirmer un bénéfice du lapacho sur le diabète et la maladie de Parkisson.

D'autres recherches sont actuellement en cours en Amérique et au Brésil, sur son potentiel soignant dans les infections fongiques et parasitaires ainsi que sur les tumeurs.

Haut

Origine

:

Le lapacho est un arbre qui peut mesurer de trente à trente-cinq mètres de hauteur, il fait partie de la famille des bignogniacées. Il présente une écorce grisâtre et lisse qui peut en prenant de l'âge se fissurer, son feuillage est persistant avec des feuilles composées de teinte verte et brillante. Son inflorescence est visible de mai jusqu'en aout avec des grandes fleurs de couleur rose qui amène à un fruit sorte de capsule lisse renfermant des graines.

Il est originaire d'Amérique du Sud et principalement de source des forêts brésiliennes, il s'est répandu dans les Andes péruviennes surtout sur les zones montagnardes ainsi qu'en Argentine et au Paraguay, le Mexique et toutes les régions tropicales et subtropicales.

Haut

Pau d’arco : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Le lapacho ne doit pas être ingéré sans un avis médical au préalable, il peut occasionner en dosage trop important des nausées et des vomissements, soyez attentif, de plus il est rigoureusement interdit d'en prendre pour les personnes souffrant d'hémophilies ou chez les patients sous prescription d'anticoagulant ou de médicament à base de couramine.

Haut

Pau d’arco utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Antibactérienne, antifongique, stimulante immunitaire, anti-inflammatoire, antiseptique, tonifiante, antibiotique naturel, anti-tumorale, système sanguin, système immunitaire, anémie, ulcères, arthrite, rhumatismes, asthme, bronchites, gastrites, inflammation du gros intestin, inflammation vessie, inflammation prostate, troubles cutanés, psoriasis, eczéma, acné, herpès, aphtes, fièvre, colites, transit intestinal, diarrhées, constipations, diabète, Parkinson, cancer.

Haut

Pau d’arco : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Au Paraguay, le lapacho est un emblème national du pays.

Le bois connut d'autres usages en son temps que médicinales, il fut associé par les Incas dans la fabrication de leur arc et flèches c'est pour cette raison qu'ils l'ont surnommé le Pau d'Arc qui se traduit par arc de chasse.

Source(s)

:


Référence :
- National Library of Medicine (Ed). PubMed, NCBI.
- Natural Standard (Ed). Herbes et suppléments - Pau d'Arco, Nature Medicine standard de qualité.
- Pizzorno JE Jr, Murray Michael T (Ed). Textbook of Natural Medicine, Churchill Livingstone, Etats-Unis, 3ème édition, 2006.
- Raintree Nutrition. Base de données de plantes tropicales. Pau d'Arco. Raintree Nutrition, Inc, Etats-Unis, 1996.
- Le pharmacien naturel (Ed). Produits naturels Encyclopédie, herbes et suppléments – Lapacho.
- Thérapeutique Faculté de recherche (Ed). Lapacho, Natural Medicines Comprehensive Database.
- Tyler Varron E, honnête Herbal Foster S. Tyler, Haworth Press, Etats-Unis, 1999.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

2 avis, ou info sur Pau d’arco

  1. Marie Jeanne - Le 1 janvier 2015, 07:02

    posologie utiliser comme un thé .. faire infuser une petite pincé de pau d’arco dans une tasse d’eau bouillante pour 10 a 15 minute et boire l’eau seulement prendre 3 à 4 fois par jours

  2. Nathalie - Le 2 janvier 2015, 08:40

    Bonjour Marie Jeanne,

    Grand merci pour cette information sur le remède avec le pau d’arco.

    Bonne et agréable journée à vous

Un avis, une info ou un commentaire sur Pau d’arco

Ajoutez le votre !