Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Les fruits en manger est excellent pour la santé


Crée le : 16 mars 2015 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Les fruits à pépins la solution santé

Variétés de fruitsTrès proches l’une de l’autre, puisque si une tradition respectable veut que la pomme soit un des fruits les plus anciennement reconnus dans l’histoire de l’humanité (ne figure-t-elle pas au « Paradis terrestre »), la pomme est certainement connue en Égypte et en Palestine plus de mille ans avant Jésus-Christ, et la poire est probablement connue d’Homère.

Voici les autres espèces de fruit

1 – Les fruits à noyau

3 – Les fruits secs et oléagineux

 

La pomme et la poire

Si la Normandie est devenue l’une des patries de la pomme, certains l’y font introduire seulement au XVI siècle.

Or il semble bien que, dès le XI”‘ siècle, les ducs normands aient pris soin de leur culture au point de se préoccuper d’obtenir des variétés nouvelles.

Ces deux beaux fruits ont d’ailleurs les mêmes propriétés médicales : déconstipant, diurétique et dépuratif, l’un et l’autre.

Pomme : info complémentaire

Poire : info complémentaire

 

Nous n’en finirions pas s’il nous fallait décrire toutes les baies comestibles de notre pays : la nèfle, importée de Gaule en Italie par Jules César, efficace contre les diarrhées, l’azerole, l’alise et la sorbe, fruits très voisins, respectivement tirés de l’aubépine azerolier, de l’alisier et du sorbier, fruits indigènes, utilisés dans le même but que ceux du cognassier et du néflier.

L’alkékenge (ou physalis), diurétique, la cornouille, fruit du cornouiller mâle.
Tous sont originaires de notre sol français.

Plus ou moins tombés dans l’oubli.

On trouverait dans les pages de l’un d’entre nous les renseignements utiles à leur utilisation culinaire et médicale.

 

Les fruits à baies y penser dans l’alimentation

La fraise

On ne doit pas croire que la fraise soit responsable de tant d’accidents cutanés qu’on lui rapporte (eczéma, urticaire).

C’est au contraire un fruit dépuratif léger, tonique des voies digestives.

Elle mérite d’être mangée à jeun, entre les repas.

La fraise n’est cultivée en Europe que depuis la fin du XVI”‘ siècle.

Fraise : informations supplémentaires

 

La framboise

S’il faut en croire les poètes latins, il parut en Europe sur les flancs des Alpes.
Au contraire de la fraise, c’est un fruit très pauvre en sucres.

Aussi peut-elle être, comme la cerise et les groseilles, tolérée aux diabétiques auxquels on limite la consommation des produits sucrés.

Classées en botanique d’abord parmi les cactus, les groseilles ont une telle individualité dans le monde végétal qu’il a fallu créer une place à part.

Aussi sont-elles bien différentes les unes des autres : de la groseille à maquereau, cultivée depuis le XVI siècle au cassis (groseille noire), en passant par la groseille rouge, ce sont pourtant des végétaux originaires de notre sol, tous pourvus d’actions dépuratives, diurétiques et détoxicantes.

Il est cependant usuel de les déconseiller aux goutteux et aux rhumatisants.

De ces fruits, on doit rapprocher l’épine-vinette, la myrtille et le mûrier.

Au contraire du mûrier noir, originaire de Perse et fort dépourvu de qualités médicales, le mûrier sauvage (ou ronce) est indigène et nous en avons vu utiliser les feuilles en gargarismes et en topique cutané.

C’est, en outre, un fruit délicieux, que l’on peut préparer en sirop, gelée, confiture ou marmelade.

Framboise : info supplémentaire

 

Les fruits légumes un plaisir en été

Nous devons dire un mot du melon et de la pastèque, partageant leur famille botanique entre fruits et légumes, puisque nous avons vu ailleurs les courges et concombres.

 

Le melon et la pastèque

Originaire des Indes, le melon est introduit en Égypte et en Palestine aussi loin que remontent les textes.

C’est un fruit de valeur alimentaire presque nulle et d’intérêt thérapeutique restreint, mis à part l’effet purgatif de son écorce.

Pastèque : informations supplémentaires

 

Les fruits exotiques un goût du paradis

Mis à part le plaqueminier (arbre à kakis) et la figue de Barbarie, acclimatés en certains points du territoire français, nous aurons à parler des oranges et des citrons.

 

Le citron

Connu aux Indes et en Palestine depuis des siècles, le citron ne fut connu en Grèce, puis en Italie, qu’au début de l’ère chrétienne.

En ayant poussé la culture, les Arabes l’introduisirent en Europe occidentale où il a proliféré.

Il en existe quatre variétés : le cédrat, le citron médical acide, le citron lumia, et le citron médical ou citronnier, le plus répandu actuellement.

Citron : information supplémentaire

 

L’orange

Quant à l’oranger, il ne fut introduit en Europe qu’autour des VIII et IX siècles, par les Arabes.

Sa culture ne se répandit qu’à la fin du XIV siècle où elle fut ralentie, en France, par la guerre de Cent Ans et ne prit son essor qu’avec les guerres d’Italie.

Le premier arbre aurait été introduit en 1500 par le Connétable de Bourbon pour figurer, au XVII siècle, dans « l’Orangerie» de Versailles.

Aussi, jusqu’au milieu du XIX siècle, l’orange ne faisait-elle figure que sur de rares tables seigneuriales et dans les pharmacies.

Encore ne faisait-on souvent que les regarder !

Parmi les espèces les plus connues, le mandarinier, découvert au Laos en 1840, n’a été importé en France qu’après cette date.

Orange : informations supplémentaires

 

La grenade

L’histoire du grenadier est bien curieuse : issu de la semence d’Agdestis, amputé « fort vilainement » pour ses nombreux crimes, par Bacchus, selon la légende grecque, le fruit aurait fait naître de la nymphe Nava, qui en avait consommé, un fils: Atys.

La légende hindoue veut que Bouddha l’ait créé pour assouvir une des déesses jusque-là anthropophages!

Il est hors de doute que l’arbre soit originaire des Indes, mais toute la littérature hébraïque, grecque, arabe, en parle comme d’un arbre depuis longtemps connu.

Grenade : info complémentaire

 

Le pamplemousse

Le plus gros de tous les fruits est le pamplemousse.

Né en Asie, il ne fut introduit en Europe qu’au XVIIe siècle, tandis que, de nos jours, la plupart d’entre eux sont cultivés aux États-Unis.

Et de ces pépins on en extrait un liquide qui présente de nombreuses capacités thérapeutiques.

Pamplemousse : info complémentaire



IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Les fruits en manger est excellent pour la santé

Ajoutez le votre !