Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Les meilleurs remèdes dans les maladies de tension


Crée le : 12 novembre 2014 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Hypertension artérielle un problème de santé

Les meilleurs remèdes dans les maladies de tensionL’importance des artères est telle qu’on peut considérer, leurs maladies comme les plus fréquentes de toutes chez nos contemporains: ceci est peut-être lié à nos excès alimentaires, à notre vie trépidante, à nos soucis.

C’est, en effet, par durcissement progressif des artères que viennent l’hypertension artérielle, l’angine de poitrine, les congestions cérébrales, les coups de sang pulmonaires (œdème du poumon) et certaines maladies des reins (néphrites ou mal de Bright).

Bien des traitements s’opposent à ces maladies: chirurgicaux, chimiques, hormonaux, alimentaires.

Parmi ceux-ci, l’usage des plantes garde son importance et voici les principales d’entre elles: l’aubépine, le gui, l’olivier.

Comment réduire une tension haute ?

Quel solution pour prévenir l’hypertension artérielle ?

Infusion pour régulariser l’hypertension

Infusion d’Aubépine

La propriété principale de l’aubépine est de régulariser le fonctionnement nerveux. Aussi, l’aubépine agit-elle par l’intermédiaire des nerfs du cœur et des artères.

Elle renforce, dans ces nerfs, ce qui calme, ralentit et renforce le cœur. En même temps, elle calme l’excitation des artères, favorisant tout ce qui peut les assouplir et les rendre plus larges et perméables au courant sanguin.

On utilise les fleurs et les fruits de cet arbre pour faire l’infusion d’aubépine, une cuillère à café de fleur d’Aubépine, pour une tasse d’eau bouillante, à prendre deux à trois fois par jour, vingt jours par mois.

Aubépine : info complémentaire

Vin médicamenteux de Gui

Appliqué contre l’épilepsie, dans l’Antiquité, le Gui s’est surtout montré expérimentalement capable de réduire l’hypertension artérielle des gros mangeurs et assurer une plus large perméabilité des artères.

Aussi est-il utilisé dans diverses spécialités pharmaceutiques.

Voici une recette d’un vin médicamenteux : prendre 40 gr. de feuilles fraiches de gui, les faire macérer pendant dix jours dans un litre de vin blanc doux.

Prendre un verre ordinaire par jour, en deux fois, avant les deux repas, quinze jours par mois.

Gui : infos complémentaires

Un remède populaire contre la tension avec l’Ail

Le bulbe de la plante est utilisé en cuisine depuis la plus haute Antiquité, malgré le relent qu’il laisse à l’haleine, il passait pour un fortifiant : on disait des hommes, les plus robustes qu’ils avaient été nourris d’ail. C’était la nourriture des puissants ouvriers qui élevèrent les Pyramides d’Égypte, et des légionnaires romains.

L’ail est un préventif des infections respiratoires saisonnières, de la grippe. C’est aussi un sédatif des quintes de la coqueluche.

L’élimination pulmonaire des substances qu’il renferme (et qui donne son odeur à l’haleine) assure cette action. C’est pourquoi on a utilisé l’ail dans le traitement des bronchites, des suppurations pulmonaires (Loeper), de la grippe et de la tuberculose (H. Leclerc). C’est aussi un vermifuge, utilisable contre les ascaris. C’est enfin un médicament hypotenseur.

Peut-être les mangeurs d’ail gagnent-ils à empester l’air autour d’eux, d’échapper à la grippe (laquelle « fuit une atmosphère aussi puante », dit un vieil auteur), et aussi aux maladies artérielles.

Il est donc recommandé d’utiliser l’ail cru, cuit, ou en chapons, puisqu’on peut en atténuer l’odeur en le prenant cuit dans du lait ou un bouillon de légumes verts.

On peut aussi en préparer un sirop ou une alcoolature.

Le sirop d’ail : faire bouillir 50 gr. d’ail dans 100 gr. (un verre) d’eau à l’étouffée. Filtrer.
Ajouter 50 gr. de sucre. Prendre deux cuillers à soupe par jour.

L’alcoolature d’Ail : écraser 453 grammes (1 livre) de bulbes d’ail, en extraire le jus en pressant dans un filtre. Ajouter au suc recueilli la même quantité d’alcool à 40° qu’il y a de suc.
Prendre une cuillère à café deux, à trois fois par jour, pendant dix jours par mois.

Ail : info complémentaire

Infusion de feuilles d’Olivier pour baisser la tension

Symbole de la paix et de la sérénité, de la sagesse (c’était l’un des emblèmes d’Athènes), la feuille de l’olivier est, elle aussi, hypotensive. Un médecin a été le premier, en 1938, à montrer cette action.

Depuis, d’autres médecins prestigieux à Paris ont confirmé cette action et montré qu’elle était due à deux effets : la feuille d’olivier assouplit, d’une part, et dilate les artères, d’autre part, elle évacue le sang en excès en augmentant le volume des urines.

Ces mêmes médecins ont isolé de la plante une substance qui abaisse la quantité de sucre dans le sang : propriété intéressante quand l’hypertendu est aussi un diabétique.

On voit donc tout l’intérêt de cette plante. On voit aussi que des plantes aussi voisines d’action que celles qui sont présentées ici ont chacune des avantages particuliers.

Infusion de feuilles d’olivier : faire bouillir 40 grammes de feuilles séchées durant un quart d’heure dans un litre d’eau.
Filtrer. Sucrer. Boire une tasse matin et soir.

Olivier : informations complémentaires

La baisse de la tension : les raisons

Les causes de la baisse de la tension artérielle.

Avoir une tension artérielle trop basse est rarement grave. Ce peut être la source de faiblesse, d’éblouissements, voir des malaises.

Parfois, ce trouble est constitutionnel, parfois, il succède à un épuisement ou à une convalescence. Nous reparlerons, au chapitre suivant, du Genêt, et nous dirons un mot ici du Chardon Marie (Silybum Mariahum).

Comment remonter une tension basse ?

Que puis-je faire pour augmenter ma tension ?

Augmenter ma tension avec la teinture de chardon marie

Le Chardon Marie est une plante courte, à tige robuste, ramifiée, légèrement couverte de poils. Les feuilles sont glabres, marbrées de blanc, à lobes courts et anguleux. Le capitule de la fleur est très volumineux. Son involucre est armé d’épines.

La légende veut que les feuilles aient été tachées de quelques gouttes de lait de la Vierge, pour avoir caché aux soldats d’Hérode l’Enfant-Dieu.

En médecine, on utilise les feuilles comme stimulant de la digestion et les semences dans l’hypotension artérielle, notamment quand l’aspect élongé du malade, la fatigue et les sueurs fréquentes manifestent un état particulier (prédominance du parasympathique).

La teinture de Chardon Marie : on peut utiliser la plante en teinture de feuilles (2 à 5 gr. par jour, entre les repas), ou la poudre de semences (1 à 2 gr. par jour, en deux fois, une demi-heure avant les deux repas).

Chardon marie : info complémentaire



IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Les meilleurs remèdes dans les maladies de tension

Ajoutez le votre !