Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Les plantes apéritives, les remèdes efficaces


Crée le : 17 novembre 2014 par Nathalie 2 Commentaires

La perte d’appétit, un problème qui se soigne

Les plantes apéritives, les remèdes efficacesLa perte de l’appétit est un des troubles qui accompagnent fréquemment les grandes fatigues, les convalescences, gênent l’alimentation des grands malades et de tous ceux qu’une blessure tient longtemps à la chambre.

Parmi les plus actives des plantes apéritives, nous devons dire un mot des Toniques Amers.

La fève de Saint-Ignace (Strychnos Ignatii) et la Noix Vomique (Strychnos nux vomica) sont des ressources illustres, mais lointaines : ces plantes poussent aux Tropiques.

Elles sont actives par la Strychnine et la Brucine qu’elles renferment. On les utilise en teinture, à des doses faibles, tantôt comme apéritive, tantôt comme tonique générale, ou comme sédatifs de la douleur et stimulants des fibres nerveuses (dans les polynévrites, par exemple).
Le Colombo, lui aussi, originaire d’Afrique orientales, est très souvent associé aux précédents, de même que le Condurango, importé d’Équateur, avec cet autre avantage qu’il calme les douleurs de l’estomac.

Je suis très fatigué et j’ai perdu l’appétit que puis-je faire et quelle plante peut m’aider ?

Je suis alité pour quelques semaines et je n’ai pas très faim, que me conseillez-vous ?

Les différentes plantes apéritives et leur remède

Le quinquina rouge une solution efficace

On distingue deux sortes de Quinquinas : le Quinquina jaune (Cinchona calisaya) dont l’écorce renferme de grandes quantités d’une substance antithermique et antipaludéenne, la Quinine, et d’une autre, protectrice du cœur: la Quinidine.

Faire bien la différence entre ces deux espèces.

Et le Quinquina rouge (Cinchona pubescens), beaucoup moins riches en quinine, dont l’écorce est tonique amère, stimulant et apéritif, mais aussi suffisamment actif contre la fièvre pour être un des meilleures «antigrippe» connues.

Pour ceux qui pourraient se procurer cette écorce, voici quelques remèdes pour l’utiliser.

Le Quinquina est très souvent utilisé avec d’autres plantes, mais on ne peut le mêler avec la teinture de Colombo (non plus qu’avec, l’acétate d’ammoniaque, expectorant, l’antipyrine, anti-grippale, les sels de fer ou de mercure, l’iode, les iodures, ni le tanin).

Vin médicamenteux de Quinquina rouge :

Prendre 20 gr. d’écorce sèche de Quinquina rouge.
Faire macérer dans un litre de vin blanc doux ou de vin de Porto pendant douze heures.
Passer, prendre un demi-verre deux fois par jour.

Sirop de Quinquina rouge :
Faire infuser la même quantité, c’est-à-dire une vingtaine de grammes d’écorce de Quinquina rouge à feu doux, pendant six heures, dans un litre d’eau en ramenant au litre par addition d’eau.
Ajouter 1.600 gr. de sucre pour faire un sirop.
Prendre 4 à 6 cuillers à soupe par jour.

Quinquina rouge : information complémentaire

La gentiane un remède pour rendre l’appétit

La Gentiane: la racine de Gentiane jaune est un médicament des plus intéressants l’hiver, apéritive, elle lutte aussi contre la fièvre et stimule les défenses de l’organisme, en augmentant le nombre des globules blancs.

Dépourvue d’action irritante sur l’estomac, elle peut être utilisée même chez ceux qui souffrent de cet organe. On peut en faire une macération apéritive efficace.

Macération de gentiane : Prendre 3 gr. de gentiane, séchée. Mettre quatre heures dans une tasse d’eau, froide.
Passer et sucrer.

Infusion apéritive de gentiane :
– Racine de Gentiane 8 grammes.
– Petite Centaurée 12 grammes.
– Trèfle d’eau 12 grammes.
– Eau bouillante 500 grammes
laissés infuser 12 heures. Passer, une tasse avant chacun des deux repas.

Gentiane : info complémentaire

Angélique une plante stimulante de l’appétit
L’Angélique (A. archangélique) peut être utilisée en infusion des semences ou de racines, peut-on imaginer plus agréable apéritif?

Infusion d’angélique : prendre 50 grammes dans un lite d’eau, laisser passer et consommer une tasse avant chaque repas ou bien mettre quelques fragments de tige ou de racine fraiche dans une tasse d’eau bouillante.

Angélique : info complémentaire

La Matricaire apéritive et digestive

La Matricaire (Matricaire Camomille ou C. commune). L’infusion de cette plante passe, à tort, pour seulement un digestif. Cette action est bien moindre que l’effet apéritif de l’infusé pris, à jeun, une demi-heure avant le repas, et sans sucre.

En outre, la matricaire calme les maux de tête, les courbatures et les embarras gastriques.
Voici une préparation assez curieuse, mais très efficace.

Remède de matricaire :
Prenez une certaine quantité de fleurs de matricaire, écrasez-les dans un mortier avec le même poids de sucre, prenez 10 à 20 grammes du mélange, par jour, en deux ou trois fois, une demi-heure à trois quarts d’heure avant le repas.
Matricaire : information complémentaire

Je n’ai pas très faim et pourtant il faut que je mange je suis en convalescence, vous avez un traitement naturel ?

J’ai perdu l’appétit et je me sens faible quel remède aux plantes puis-je prendre ?

Encore d’autres plantes pour réveiller l’appétit

Chardon bénit réveil l’appétit

Le Chardon bénit, avec son involucre entouré de petites feuilles acérées et agressives, haut de 30 à 70 centimètres, avec ses feuilles velues à nervures saillantes au-dessous, et ses gros capitules groupés en corymbe, le Chardon bénit est un légume franchement amer.

Le Chardon bénit est un excellent apéritif. On peut le préparer en macération.

Macération de chardon bénit :
Prendre 5 grammes de fleurs de chardon bénit pour une tasse d’eau.
Laisser au contact six heures. Passer, sucrer après avoir chauffé légèrement.
Prendre une tasse avant chacun de deux repas.

Extrait aqueux de chardon bénit :
On peut aussi prendre l’extrait aqueux dans un litre de vin blanc (20 grammes d’extrait pour un litre de vin blanc), dont on prendra 1 à 2 cuillers à soupe avant les deux repas.

Chardon bénit : information complémentaire

La Chicorée sauvage la solution pour l’appétit

La feuille de Chicorée Sauvage (avec la racine de laquelle on fait la « chicorée» du commerce) est aussi un apéritif, un peu amer, déconstipant et diurétique.

On peut en faire une infusion, un vin médicamenteux ou une salade directement à prendre en entrée de repas.

Infusion de chicorée sauvage :
Infusion de feuilles (10 grammes pour un litre d’eau).

La salade de chicorée sauvage :
Feuilles fraîches de Chicorée, feuilles fraîches de Cresson, feuilles fraîches de Fumeterre, feuilles fraîches de Laitue.

Prendre une même quantité de chaque (100 grammes en tout).

Assaisonner pour le début du repas.

Préparation vineuse de chicorée sauvage :
100 grammes de feuilles pour un litre de vin bouillant à laisser en contact une demi-heure.
Filtrer et boucher.
Une cuillère à soupe avant chacun des deux repas.

Chicorée sauvage : information complémentaire

Le Faux nénuphar, cette plante aquatique à feuilles régulières, presque circulaires, luisantes au-dessus, ponctuées de vert pâle au-dessous, à grandes fleurs longuement pédiculées, d’un beau jaune plein, à longs pétales bien divisés, ainsi que le Ményanthe (Trèfle d’eau), autre plante aquatique à feuilles divisées en trois lobes, dont les fleurs sont réunies en grappes, sont de bons apéritifs, riches en vitamine C.

Les fleurs de Véronique, les fleurs de Houblon (ces petits cônes verts à écailles imbriquées), l’Achillée dont il a déjà été question, la Tanaisie, qui est un vermifuge, sont aussi des plantes apéritives.

Voici quelques préparations composées que l’on peut faire réaliser par un pharmacien :

Préparation pharmaceutique de mélange de plantes :
Écorce d’oranges amères (15 gr.), faire macérer sept à huit jours dans 1 litre de vin doux.
Passer avec expression et faire dissoudre dedans de l’extrait de Chardon bénit, extrait de Sauge, extrait de Myrte, extrait de petite Centaurée, extrait de Gentiane (10 gr. de chaque).
Une demi-cuiller à café deux fois par jour.

Mélange pharmaceutique apéritif :
Fleurs de Véronique 60 gr.
Fleurs de Cassis 15 gr.
Feuilles de Balsamite 15 gr.
Racine de Réglisse en morceaux 10 gr.
Infuser 10 minutes, dans une tasse d’eau bouillante une forte pincée du mélange.

 

Le premier chapitre sur le système digestif :
Comment prendre soin de ses dents

Le troisième chapitre du système digestif :

Contrer les troubles de l’estomac avec des remèdes

Le quatrième chapitre :

Les différentes solutions bénéfiques du foie et de la vésicule



IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

2 avis, ou info sur Les plantes apéritives, les remèdes efficaces

  1. John - Le 31 octobre 2016, 14:38

    Merci pour ce topo et pour toutes ces recettes de remèdes.

    La Carotte -elle aussi- a des propriétés apéritives (mais aussi dépurative, tonifiante et reminéralisante), et pour ceux qui ont du mal déjà à mastiquer (fréquent en cas de perte d’appétit) on peut la manger en purée ou en soupe plus ou moins épaisse.

    Le Fenugrec me semble aussi intéressant pour sa capacité à ouvrir l’appétit, se marie bien avec les lentilles, poissons, certaines sauces, existe aussi en extrait sec sous forme de gélules.
    Traditionnellement utilisé -notamment par les femmes marocaines- pour prendre du poids.
    Fonction détox intéressante mais aussi stimulante, fortifiante, anti-inflammatoire, diurétique, hypoglycémiante et galactogène (favorise la lactation des femmes allaitantes).

    Faire le tour de toutes les plantes apéritives serait trop long, on les trouve souvent dans les aromatiques telles que cerfeuil, sauge, estragon, thym, verveine, girofle…

  2. Nathalie - Le 31 octobre 2016, 15:39

    Bonjour John,

    Merci à vous pour ce complément d’information

    Bonne et agréable journée

Un avis, une info ou un commentaire sur Les plantes apéritives, les remèdes efficaces

Ajoutez le votre !