Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Marronnier d’Inde


Crée le : 8 juin 2012 par Nathalie 5 Commentaires


Le marron d’Inde est un fruit qui accroit le tonus des veines, idéal dans les varices et les jambes lourdes. Le marron d’Inde élimine la rétention d’eau et les cernes sous les yeux, il traite les congestions de la prostate. Son action se porte sur la fragilité capillaire de la peau et sur les affections veineuses.



Noms communs

:

Marron d'Inde, marronnier blanc, châtaignier de mer, marronnier faux-châtaignier ou marronniers (ou châtaignier) des chevaux.

Nom latin

:

Aesculus hippocastanum L.

De la famille

:

Famille des hippocastanacées (sapindacées, sapindaceae).

Nom anglais

:

Horsechestnut.

Nom arabe

:

Ballotté.

Haut

Marronnier d’Inde propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le marronnier d'Inde contient des substances qui lui donnent des propriétés vasculoprotecteur, anti-inflammatoires et anti-oedémateuses, augmentant le tonus veineux, dans les affections veineuses chroniques, les varices et les jambes lourdes.

Chez les personnes souffrant des hémorroïdes, il calme la douleur et agit sur les parois variqueuses, c'est donc le médicament au long cours, utile aussi bien dans les poussées aiguës que durant les périodes intermédiaires.

Le marron d'Inde combat la rétention d'eau en accroissant la perméabilité des vaisseaux capillaires, les cernes sous les yeux.

Il se montre précieux dans les états congestifs du petit bassin, y compris ceux qui affectent la prostate, dans les varicocèles avec congestion ou hypertrophie de la prostate.

Les médicaments à base d'écorce de marronnier d'Inde s'utilisent en cas d'ecchymoses et de problèmes dus à la fragilité capillaire cutanée ainsi que les maladies pulmonaires.
Les graines sont également très efficaces.

Haut

Principaux constituants

:

L'écorce renferme des tanins et une coumarine, l'esculoside.
Les graines sont très riches en amidon et contiennent des lipides, des flavonoïdes et des saponosides triterpéniques, dont l'aescine.
Le tégument des graines renferme des proanthocyanidols.

Haut

Marronnier d’Inde utilisation traditionnelles vertus

:

Au XVII siècle, l'écorce et le fruit du marronnier étaient considérés comme fébrifuge par beaucoup d'auteurs, qui le préconisaient comme succédanés valables du quinquina.
Sous Napoléon, au moment du blocus continental, les médecins étant contraints d'utiliser les drogues indigènes, le marronnier d'Inde retrouva une nouvelle faveur.
Toutefois, la préférence resta au quinquina, plus sûr, à qui on ne trouva rien à redire.
Par la suite cette propriété de prévenir et combattre la fièvre du marron d'Inde se trouva supplantée par son action universellement reconnue sur les troubles circulatoires.

Haut

Recherche

:

L'ESCOP, la Commission E, et l'Organisation mondiale de la Santé recommande l'emploi du marron d'Inde pour soigner toutes sortes d'affections veineuses chroniques, telles les varices et les jambes lourdes, douleur, enflure, crampes nocturnes, démangeaisons.

Haut

Origine

:

Le marronnier d'Inde est un bel arbre originaire des forêts des Balkans et de la Turquie, qui orne majestueusement les parcs, les promenades et les cours d'école, et vis dans toute l'Europe et l'Amérique du nord.
Il peut vivre plus de 300 ans et mesurer jusqu'à 30 mètre de haut.
Chacun connait ses gros bourgeons visqueux, ses belles feuilles palmées, composées de cinq à sept folioles, ses grappes serrées de fleurs blanches tachées de rouge ou de jaune, irrégulières, et ses fruits verts et épineux contenant de grosses graines d'un brun luisant, avec une tache plus claire, les marrons d'Inde.

Haut

Marronnier d’Inde : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Il est recommandé de prendre avis auprès de votre praticien ou pharmacien, car le marron d'Inde est une graine toxique contenue dans le fruit.

Haut

Marronnier d’Inde utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Augmenter le tonus veineux, les affections veineuses chroniques, les varices et les jambes lourdes, douleur, enflure, crampes nocturnes, démangeaisons, des hémorroïdes, combat la rétention d'eau, les cernes sous les yeux, états congestifs du petit bassin, varicocèles avec congestion ou hypertrophie de la prostate, ecchymoses, fragilité capillaire cutanée, maladies pulmonaires.

Haut

Marronnier d’Inde : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Le fruit du marronnier d'Inde est toxique, attention à ne surtout pas le confondre avec le marron, qui lui est comestible.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

5 avis, ou info sur Marronnier d’Inde

  1. Lydia - Le 21 mai 2013, 07:18

    Merci pour cette information mais vous nous ne dites pas comment peut-on se le procurer. Je suis toujours à la recherche de remède ou de techniques inédites pour lutter contre les cernes et je ne sais vraiment pas où trouver ce produit. Avez-vous des bonnes adresses ?
    Il y a d’autres solutions pour la circulation comme par exemple l’huile de calophylle. L’odeur n’est pas géniale mais c’est assez efficace d’après les gens autour de mois.

  2. Nathalie - Le 21 mai 2013, 09:01

    Bonjour Lydia,

    Pour lutter efficacement contre les cernes, le plus simple est le sérum de marronnier d’Inde à appliquer sur les cernes, pour cela, il vous suffit de demander à votre herboriste ou naturopathe, ou de chercher sur les moteurs de recherche “Sérum de marronnier d’Inde”.

    L’huile de calophylle précisément de Tamanu (http://www.complements-alimentaires.co/tamanu/) est en effet d’utilisation traditionnelle sur certains troubles de la circulation, mais là n’est pas son action la plus importante, à conseiller il y a l’olivier, la vigne rouge, le marc de raisin, l’ail, le cassis et la feuille de ronce, qui sont bien plus évident pour traiter la circulation sanguine (plante médicinale présente sur ce guide).

    Bonne et agréable journée à vous Lydia.

  3. Riche Said - Le 26 novembre 2014, 23:50

    Pour les cernes des yeux ,ma mère utilisée les esquiments d:escargots mélanges a la graine du noyau d’abricot pille ou ecrassee ,utilise le soir comme masque du visage ensuite le matin faire essuyer le visage doucement sans frotter ,puis faire un rinçage avec du lait naturel ,ensuite après un quart d’heure ,rincer la figure a l’eau froide a la fin faire de petit tompons avec une serviette douce,voilà la recette de ma défunte mère.cordialement

  4. Riche Said - Le 27 novembre 2014, 00:00

    Pour le marronnier ou il aussi appelé Ballotté en arabe ,en le mange parfois ou pratiquement le jour de l’an.sans tenir compte de ses effets.

  5. Nathalie - Le 27 novembre 2014, 07:34

    Bonjour Riche Said,

    Merci pour les précisions, n’hésitez pas à nous donner d’autres noms arabes des plantes présentent sur le guide des plantes médicinales.

    Et pour la recette de masque de beauté contre les cernes sous les yeux de votre mère, juste une petite précision, l’esquiment d’escargot serais-ce la bave d’escargots ?

    Bonne et agréable journée à vous

Un avis, une info ou un commentaire sur Marronnier d’Inde

Ajoutez le votre !