Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Monotrope


Crée le : 21 novembre 2014 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Monotrope monotropa hypopitys

Le monotrope est une plante médicinale impliquée dans la médecine traditionnelle amérindienne et dont la seule utilisation qui est perduré depuis des siècles est d’être un calmant de la toux. Cette plante parasite les arbres principalement des pins sylvestres d’où son nom de suce-pin, il fut en son temps utilisé pour calmer les inflammations et douleurs des yeux, ainsi que pour enrayer les verrues et oignons.



Noms communs

:

Monotrope, monotrope sucepin, monotrope suce-pin, suce-pin.

Nom latin

:

Monotropa hypopitys.

De la famille

:

Famille des éricacées (ericaceae).

Nom anglais

:

Yellow birdsnest, yellow birs's-nest.

Nom allemand

:

Behaarter fichtenspargel, echter fichtenspargel.

Nom italien

:

Ipopitide.

Nom néerlandais

:

Stofzaad.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Monotrope propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le monotrope fait partie des plantes médicinales amérindiennes, dont l'utilité de nos jours est de moins en moins fréquente et peu usitée en Europe, il connait des propriétés expectorant et sédatif de la toux.

On le trouve principalement sous forme de teinture en pharmacie ou herboristerie, que l'on administre aux patients souffrants de toux quinteuses, toux persistantes et chroniques, elle calme les quintes.

Haut

Principaux constituants

:

Le monotrope renferme des monotropitosides et du monotropéoside, des coumarines et du chloromycorrhizinol A.

Haut

Monotrope utilisation traditionnelles vertus

:

Le monotrope est une plante médicinale dont l'implication dans la pharmacopée traditionnelle amérindienne remonte bien avant l'arrivée des premiers colons.

Ils avaient pour utilisation le jus extrait de la souche pour en faire une préparation dans le traitement oculaire, ciblant les soins contre les douleurs des yeux ou les inflammations.

Les guérisseurs indiens se servaient de cette plante pour traiter en usage cutané les verrues et les oignons.

Les premiers colons ont rapidement adopté cette plante à leur compte en traitement des mêmes troubles de santé et ils découvrirent également que la poudre de sa racine était efficace dans de nombreuses autres maladies, comme pour soigner les toux persistantes et chroniques.

Haut

Origine

:

Le monotrope est une plante myco-hétérotrophe, c'est-à-dire qu'elle ne contient pas de chlorophylle (donc pas de photosynthèse pour vivre) et elle doit sa survie grâce à une symbiose qu'elle a avec des champignons basidiomycètes. Cette plante parasite principalement les arbres surtout le pin sylvestre. Elle mesure entre dix à trente-cinq centimètres et fait parti de la famille des éricacées. Elle présente une tige non ramifiée avec un feuillage réduit à des écailles et dont les teintes varient du blanc pâle au jaune pâle. Son inflorescence est pendante fait de fleurs réunies en grappes de deux à dix fleurs à chaque fois qui fleurit selon le sol et le climat au début de l'été ou au début de l'automne, leurs couleurs sont pour l'été jaune et l'automne rouge et produisant un fruit en forme de capsule érigée et poilue.

Il prend ses origines des zones tempérées de l'hémisphère nord et à sa préférence dans les lieux de faible luminosité et humide, comme les sous-bois ou forêts de conifères.

Haut

Monotrope : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Aucune contre-indication ou effet secondaire connu à ce jour, si vous avez remarqué ou eu des effets secondaires ou indésirables, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Monotrope utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Expectorant, sédatif de la toux, toux, toux quinteuses, toux persistantes, toux chroniques.

Haut

Monotrope : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Le monotrope fait partie tout de même des plantes qui se raréfient, principalement suite à la déforestation dans certaines régions où il se plait à vivre.

Son nom latin monotropa se traduit par vivre en solitude ou bien en ermite.

Il y a fort longtemps, dans certaines zones reculées cette plante était assimilée à des faits sataniques ou bienfaisants suivant les coutumes et traditions des populations.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Monotrope

Ajoutez le votre !