Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Remèdes à base de plante dans bronchites et infections pulmonaires


Crée le : 14 novembre 2014 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Plante expectorante des remèdes efficaces

Remèdes à base de plante dans bronchites et infections pulmonairesTrois sortes de plantes, quelquefois appelées béchiques, pectorales et balsamiques, sont utilisées dans la maladie bronchique, notamment en poussée aiguë.
Les béchiques sont des plantes qui modifient la nature, le volume et l’élimination de l’expectoration, les unes la favorisent en la fluidifiant, les autres la suppriment en asséchant les bronches.

Il est de règle de commencer par la première action et d’alterner les deux séries de traitements.

Que puis-je faire pour assécher mes poumons ?

Que faire pour soigner ma bronchite ?

Les différentes plantes expectorantes

Les béchiques expectorants sont infiniment nombreux en France, ainsi que vous le verrez.

Polygala préparation

Accordons une petite place aux Polygalas français qui ont remplacé le Polygala de Virginie avec lesquels on fait un sirop pour les enfants, ainsi qu’au Capillaire de Montpellier réduit au rôle de plante d’ornement, après avoir parfumé la «Bavaroise».

Elle peut fournir un sirop plus agréable qu’efficace que l’on trouve en herboristerie.

Polygala de Virginie : information complémentaire

Aunée la racine qui soigne les infections respiratoires

L’aunée est d’une grande efficacité comme antiseptique calmant et asséchant des bronches.

La racine d’Aunée peut composer une inhalation : faire infuser 50 gr. de racine sèche dans un verre d’eau.

Macération de racine d’aunée : 80 gr. de racine d’aunée dans un litre de vin blanc sucré, pendant 8 jours.

Prendre 1 à 2 verres ordinaires par jour.

Aunée : information complémentaire

Asaret plante expectorante

L’asaret (Cabaret, Oreille d’homme) est, à forte dose, vomitive.

La feuille fraîche (3 à 4 feuilles pour une tasse d’eau chaude) et le Rhizome (tige souterraine, utilisée en poudre, sèche, à la dose de 1 gr. pour une tasse) ont un effet expectorant.

Asaret : information complémentaire

La Capucine, le Cresson, la Laitue peuvent aussi être utilisés. L’Ipéca et l’Iris de Florence sont également expectorants à doses faibles, vomitifs à fortes doses.

Le Grindelia peut être préparé en extrait ou en teinture, par le pharmacien.

Existe-t-il un remède naturel pour traiter mon infection pulmonaire ?

La Fleur de Lavande, sédative, diurétique, est un léger antiseptique des voies respiratoires.

On peut la préparer en infusion, comme du thé (2 à 3 tasses par jour) ou l’associer, dans une tisane de 5 fleurs (diurétique, tonique, expectorante).

La fameuse Tisane des cinq Fleurs, réunit quelques-unes de ces plantes « béchiques et à d’autres plantes «pectorales», facilitant l’expectoration, anti-inflammatoire et sédative de la toux.

On y trouve en effet : le Molène-Bouillon Blanc (Verbascum album), sédatif et adoucissant, le Tussilage dont le nom (Tussem ago) signifie qu’il chasse la toux, ce qui est peut-être une vantardise! le Coquelicot, bien classique dans cet arsenal pectoral, la Guimauve, la Mauve qui ajoute à ses effets sédatifs des propriétés laxatives utiles aux constipés, la Violette et le Pied-de-Chat (gnaphalium dioicum) qui cache ici son allure de plante artificielle et se donne l’air d’être utile.

La tisane des 5 fleurs, la recette :
– Fleurs de Lavande 10 gr.
– Fleurs de Souci 5 gr.
– Fleurs de Bourrache 5 gr.
– Fleurs de Genêt 5 gr.
– Fleurs de Pensée sauvage 5 gr.

Une cuillère à soupe dans une tasse d’eau bouillante.

Lavande : info complémentaire

Le laurier un tonique et expectorant efficace

Le Laurier Noble (Laurier d’Apollon ou Laurier-sauce), couramment utilisé dans la cuisine, est aussi un tonique et un expectorant.

Infusion de laurier : 4 grammes de feuilles de laurier sèches + 8 grammes d’écorces sèches d’orange dans une tasse d’eau bouillante.

Faire infuser durant 15 minutes, passer et sucrer

Laurier : info complémentaire

Peuplier un antiseptique bronchique

Le Bourgeon de Peuplier passe pour diurétique, éliminant l’acide urique, pour expectorant et légèrement antiseptique urinaire et bronchique. Il contient en effet de la chrysine et de la salicine.

On pourra en faire un sirop bénéfique.

Sirop de peuplier :
– Teinture de bourgeon de Peuplier 10 gr.
– Alcoolat de Mélisse 20 gr.
– Sirop diacode (opium) 100 gr.
– Sirop de moutarde sauvage 270 gr.

Une cuillère à dessert, cinq fois par jour.

Peuplier : info complémentaire

Menthe Pouliot une préparation bénéfique

Le Pouliot (Mentha pulegium), il faut être bon botaniste pour le reconnaître parmi les autres menthes, il peut, comme ces dernières, être préparé en infusion, associé à la racine de Violette et au Polygala.

Elle peut être utilisée seulement en préparation en herboristerie.

Menthe pouliot : info complémentaire

Les Origans (Origanum vulgare, O. floribundum, O. glandulosum). Les sommités fleuries de ce gracieux et odoriférant végétal des champs et des talus, appelé aussi « Marjolaine sauvage », sont apéritives, toniques, digestives.

Elles luttent contre la constipation et sont expectorantes, sédatives de la toux et de l’inflammation bronchique. C’est une des meilleures ressources en la matière, l’une des plus agréables aussi.

Le Marrube blanc une infusion qui assèche

Le Marrube blanc fut longtemps préparé en pilules par des laboratoires, le Marrube blanc (Herbe vierge, Marrochemin) a été maintenu dans la thérapeutique par de nombreux médecins, son action est semblable à celle de la terpine.

Il augmente passagèrement le volume de l’expectoration, aide à son élimination, puis assèche la muqueuse bronchique.

Il a, en outre, un effet apéritif. On pourra le préparer sous forme d’infusion ou de vin macéré.

Infusion de Marrube blanc : 20 gr. de plante sèche dans 1 litre d’eau.

Boire trois tasses par jour.

Vin macéré de Marrube blanc : 60 gr. de plante sèche dans 1 litre de vin blanc sucré.

Un demi-verre deux fois par jour.

Marrube blanc : information complémentaire

Les plantes qui sèchent les poumons

J’ai une toux grasse, comment l’assécher avec un remède naturel ?

Avez-vous une solution naturelle pour traiter ma toux grasse ?

Le Chanvre indien avec lequel les Orientaux ont fait le « Haschich », ne sera pas à votre disposition parce qu’il est sévèrement gardé, au même titre que l’opium. On en faisait autrefois des inhalations asséchantes.

Il a déjà été question de l’Ail et du Marrube blanc. On doit leur ajouter les feuilles et semences de la Grande Ciguë, les fruits du Cognassier et la Racine de Consoude.

La Grande Ciguë est un puissant sédatif de la douleur et de la toux. Sa place déborde le cadre des bronchites, d’autant plus que vous savez qu’à très fortes doses, elle était utilisée, en Grèce antique, pour mettre à mort les citoyens « ennemis des dieux et de la patrie ».

Le Cognassier, dont les fruits sont bien connus et goûtés, est un des bons agents thérapeutiques des diarrhées, secondairement, ils agissent aussi en asséchant les bronches.

Vous pouvez les utiliser en sirop ou gelée.

La Consoude une infusion asséchante des bronches

La Consoude (ou grande Consoude) est une plante vivace à souche épaisse d’une blancheur éclatante, mais entourée d’une écorce noire de suie, à tige dressée, anguleuse, de 6 à 10 centimètres de haut, à feuilles rondes, lancéolées, à fleurs blanc jaunâtre ou violacées, à cinq pétales, fleurissant en mai-juin, et parfois, à nouveau en automne, dans les prairies humides et les bords de fossés.

Elle peut être traitée en infusion de racines.

Infusion de racine de consoude : 100 à 200 gr. de racine séchée de consoude dans un litre d’eau.

Consoude : info complémentaire

Tous les remèdes en traitements des maladies et troubles du système respiratoire :

Les remèdes qui favorisent la respiration

Les solutions pour traiter les bronchites graves

Traitement face à la toux, les remèdes de plante

Traiter les angines et les laryngites par des plantes



IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Remèdes à base de plante dans bronchites et infections pulmonaires

Ajoutez le votre !