Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Rhubarbe


Crée le : 25 mai 2012 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !


La racine de rhubarbe est recommandée pour son action antibactérienne sur le traitement thérapeutique du staphylocoque doré. La rhubarbe est indiquée en usage externe sur les furoncles ainsi que les infections buccales. De plus sa racine est le remède traditionnel des cas de diarrhées.



Noms communs

:

Rhubarbe, rhubarbe de Chine, rhubarbe officinale.

Nom latin

:

Rheum palmatum L., Rheum officinale.

De la famille

:

Famille des polygonacées.

Nom anglais

:

Rhubarb.

Nom allemand

:

Rhabarber.

Nom italien

:

Rabarbaro.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Rhubarbe propriétés thérapeutiques et médicinales

:

De nos jours, on n'utilise plus guère la rhubarbe, bien qu'on lui reconnaisse toujours des propriétés apéritives, toniques et surtout purgatives dues aux anthraquinones.
Elle a aussi une action très nette sur la sécrétion biliaire.

A faible dose, les tanins font sentir leur action astringente, efficace contre les diarrhées.
La racine possède une activé antibactérienne et combat le staphylocoque doré.
On peut l'employer en applications contre les furoncles et en bains de bouche contre les infections de la muqueuse buccale et les aphtes.
En outre la racine de rhubarbe contient inhibiteur (non identifié à ce jour) de la squalène-époxydase, une enzyme clé de la biosynthèse du cholestérol, ce qui pourrait expliquer l'indication traditionnelle de cette plante dans les troubles liés à l'excès de cholestérol.

Haut

Principaux constituants

:

La racine renferme des tanins, des hétérosides d'anthraquinones, donnant en particulier de l'émodine, de la rhéine et de l'aloe-émodine, des flavonoïdes, dont la catéchine, et des polyphénols.

Haut

Rhubarbe utilisation traditionnelles vertus

:

La rhubarbe a été recommandée et utilisée de tout temps dans la pharmacopée chinoise.
Elle est citée dans l'un des traditionnels Pen ts'ao, le Chen-nug, et surtout dans les Recettes du coffret d'or de l'Hippocrate chinois Tchang Tchong-King.
Ce dernier signale que la rhubarbe est, ainsi que le ricin, l'un des purgatifs le plus en usage dans son pays.
Les Grecs et les Romains utilisèrent les propriétés purgatives de cette plante inconnue chez eux, qu'ils recevaient, comme l'écrivit Dioscoride, « Des pays qui sont par-delà le Bosphore ».
Au Moyen-âge, les racines de rhubarbe arrivaient par caravanes de Russie et du centre de l'Asie, et étaient vendues par les apothicaires.
L'école de Salerne reconnaissait à cette plante, en plus de ses vertus purgatives, une action sur le foie.
Toutes les anciennes pharmacopées usèrent et abusèrent de la rhubarbe.
Lémery, au XVII siècle, la trouvait « propre pour le cours de ventre, nettoyer et fortifier l'estomac, exciter l'appétit, tuer les vers et purger doucement l'humeur bilieuse ».
Sydenham, médecin anglais, préparait avec la rhubarbe une bière stomachique qui faisait merveille, d'après lui, chez les enfants anémiés par une fièvre chronique.
Au XIX siècle, il existait une poudre digestive et des pilules gourmandes à base rhubarbe.

Haut

Recherche

:

Des recherches en cours en Chine pourraient mettre en évidence l'utilité de la racine de rhubarbe en cas d'insuffisance rénale.

Haut

Origine

:

La rhubarbe est une plante vivace, vigoureuse, originaire de Chine et du Tibet et d'Europe.
Cette espèce, jadis très cultivée en Europe comme plante médicinale, ne l'est plus guère de nos jours qu'en Asie.
Elle se présente sous l'aspect de touffes épaisses, aux énormes feuilles amples, palmées, dont le limbe lancéolé est très décoratif et dont le pétiole, long et charnu, se teinte généralement de rose.
Les fleurs disposées en panicules au sommet des tiges, sont très ornementales.
Généralement blanchâtres, elles peuvent être d'un beau rouge vif, comme dans le rheum florentin (autre variante de la rhubarbe).
On utilise, pour l'usage médicinal, la grosse racine renflée, d'un brun rougeâtre.

Haut

Rhubarbe : précautions effets secondaires, contre-indications

:

La rhubarbe présente certains inconvénients qui ont fait abandonner pratiquement son usage. Son emploi ne doit pas être prolongé, car elle constipe après avoir purgé.
Elle est interdite aux personnes souffrant de la goutte ou ayant des calculs à cause de sa teneur élevée en oxalates, aux dyspeptiques, car elle augmente l'acidité de l'estomac, aux hémorroïdaires, du fait de son effet congestif, aux femmes qui allaitent, car elle rend le lait amer.

Haut

Rhubarbe utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Constipation, aphtes, hémorroïdes, diarrhée, le staphylocoque doré, les furoncles, contre les infections de la muqueuse buccale, cholestérol.

Haut

Rhubarbe : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Bien sur, il est inutile de préciser, que la rhubarbe est utilisé dans de nombreux plats sucrées et salées de notre alimentation, mais saviez-vous qu'avec ses tiges on en fait du vin et des bières de micro-brasserie.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Rhubarbe

Ajoutez le votre !