Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Deux sortes de plantes diurétiques en traitement


Crée le : 25 novembre 2014 par Nathalie 2 Commentaires

Les diurétiques, action sur les reins et le système urinaire

Deux sortes de plantes diurétiques en traitementLes substances que le rein doit éliminer sont multiples.

Les drogues qui aident le rein à son travail (ou diurétiques) agissent électivement, chacune, sur certaines de ces substances, c’est pourquoi il est différents groupes de diurétiques.

Les uns font éliminer plus d’eau, ils augmentent le volume des urines.

D’autres aident au rejet des chlorures (chlorure de sodium ou sel, chlorure de potassium) ou de l’urée ou, enfin, de l’acide urique.

Nous les étudierons les uns à la suite des autres.

Nous ajouterons à leur description celle des plantes calmantes et des plantes antiseptiques de l’appareil urinaire.

Connaissez-vous un bon diurétique naturel ?

Avez-vous un traitement à base de plantes médicinales diurétiques ?

Les diurétiques aqueux (le volume urinaire)

Ce sont les plantes qui augmentent la quantité des urines et qui sont utiles quand une maladie aiguë (congestion pulmonaire, grippe, etc.) diminue celles-ci.

On dit qu’il y a « oligurie ».

Le Chiendent, un diurétique reconnu

La Racine de Chiendent est reconnu pour sa propriété sédative digestif, déconstipante et principalement un diurétique.

On l’utilise de la façon ci-contre :

Racine de chiendent en infusion

Faire bouillir une minute 30 grammes de racine de Chiendent dans une quantité d’eau suffisante pour rendre la racine assez molle et l’écraser.

Faire bouillir à nouveau dans une eau nouvelle (1 250 grammes) jusqu’à réduction à 1 litre. En fin d’ébullition, on ajoutera 8 grammes de réglisse.

Laisser refroidir, passer.

L’amertume est assez prononcée. On pourra l’effacer en faisant infuser avec un zeste de citron.

Chiendent : information complémentaire

Les queues de cerise, un remède ancestral

Les queues de Cerises sont aussi connues et utilisées de longues dates pour leurs propriétés.

Infusion de queue de cerise

On peut en faire bouillir 30 grammes dans 1 litre d’eau pendant 10 minutes, à condition de les avoir ramollies 12 heures, dans l’eau froide.

Voici un moyen d’agrémenter la tisane :

Jetez-la sur 226 grammes de cerises séchées depuis peu.

Laisser 20 minutes au contact.

Passer en exprimant et servir chaud.

Cerise : info complémentaire

Le Maïs, un diurétique puissant

Les stigmates de Maïs sont cette espèce de chevelure jaune contenue dans les « épis » à maturité.

L’effet de cette « barbe » de Maïs est assez différent selon le terrain sur lequel on récolte la plante.

Décoction de Maïs

La décoction comprend 100 à 150 grammes de stigmates de, Maïs, bouillis à feu doux, dans 1 litre d’eau, doit être bouillie assez longtemps (de 2 à 6 heures).

On en prendra de 3 à 4 tasses par jour.

Maïs : informations complémentaires

La Pariétaire, un diurétique des voies urinaires

La Pariétaire (Casse-pierres ou Perce-murailles) doit être considérée pour sa propriété d’excellent diurétique.

Infusion de Pariétaire

On en utilise l’infusion avec 10 grammes de plantes fraîches lavées pour 1 litre d’eau.
Prendre 4 tasses par jour.

Le suc de Pariétaire

Le suc est obtenu par broyage et expression à travers un linge, dont on prend 3 à 5 cuillères à soupe par jour.

Pariétaire : informations complémentaires

On peut associer ces différentes plantes entre elles avec beaucoup d’avantages et leur adjoindre la Prèle, par exemple pour ses différentes propriétés.

La Décoction de Prêle

Pour en faire une décoction, il suffit de faire bouillir 30 minutes avec 50 grammes de plante sèche dans 1 litre d’eau.

Boire une à deux tasses par jour.

Prêle : info complémentaire

La Bugrane, un remède reconnu

Quant à la Racine de Bugrane (Ononis repens ou Arrête-bœuf) dont les racines passent pour suspendre la marche régulière des bœufs lorsqu’ils, croisent la plante, au milieu du sillon, elle entrait dans la composition des « Cinq Racines apéritives » historiques.

Elle demeure un des bons diurétiques aqueux.

Infusion de racine de Bugrane

On peut l’infuser de la façon suivante :

Prendre 30 grammes de racine de Bugrane pour un demi-litre d’eau.

Faire chauffer jusqu’à réduction légère.

Prendre une demi-tasse toutes les heures ou 2 heures.

Un remède de plusieurs plantes

On peut l’associer aussi. Par exemple :

– Racine de Bugrane 30 grammes.
– Semences de fenouil 5 grammes.

Faire bouillir la racine dans 1 litre d’eau jusqu’à réduction au quart.

Faire infuser le Fenouil dans la décoction ainsi obtenue pendant 5 minutes.

Sucrer.

Prendre 7 à 10 cuillères à soupe dans les 24 heures dans une infusion de Cerise ou de Bruyère.

Bugrane : info complémentaire

J’ai peu de volume d’urine, pouvez-vous m’aider avec des plantes ?

J’ai un souci avec mes reins ils éliminent mal avez-vous un remède diurétique ?

Les diurétiques, l’élimination du chlorure

L’un des plus puissants de ces diurétiques, destiné à éliminer les « chlorures » de l’organisme, est le Genet.

Il est dit que la partie active de la plante était la tige, et tout l’avantage qu’en pouvaient tirer les défaillances passagères des congestions pulmonaires et des grippes.

La recette du sirop des cinq racines

Le Sirop des cinq Racines est composé de ces cinq racines pour leurs nombreuses propriétés :

D’Ache, d’Asperge, de Fenouil, de Persil et de petit Houx. C’est un bon diurétique aqueux et chlorurique.

Le sirop de Cinq Racines

Il se compose de la façon suivante :

Prendre 100 grammes de chacune des racines, les couper et les laver.

Verser dessus 1 litre et demi d’eau bouillante, laisser infuser 12 heures en remuant de temps en temps.

Passer sans exprimer, puis filtrer à travers un gros papier.

Faire une seconde infusion avec un demi-litre d’eau bouillante, en reprenant les mêmes racines, et passer à nouveau, après quelques heures.

Ajouter un kilo de sucre et faire cuire à feu doux jusqu’à consistance de sirop, en ajoutant lentement la première infusion.

Prendre 2 à 3 cuillères à soupe par jour.

L’Ache, un remède d’importance

L’Ache (Céleri sauvage, Céleri des marais) a été utilisée par les médecins du Cap où il croît en abondance.

Alcoolature d’Ache

Il peut s’utiliser seul, en alcoolature, comme le recommandent certains médecins, pour ce faire, il faut une quantité égale de racine et d’alcool à 40°.

Laisser au contact 12 heures.

Prendre une cuillère à café, 2 fois par jour.

Ache : info complémentaire

L’Asperge a été étudiée également pour son usage doit cependant être déconseillé chez certaines personnes : les goutteux et ceux qui ont une infection du rein ou des calculs.

Vous pouvez m’aider pour mieux éliminer les toxines de mon organisme ?

D’autres diurétiques chloriques

Trois diurétiques méritent encore d’être étudiés là :

Le Sureau, la décoction de bourgeons de Bouleau et la mixture d’Oignon.

Le sureau, un diurétique renommé

Le Sureau est un diurétique, du moins la seconde écorce et les baies et les fleurs présentent une propriété de sédatif des douleurs rhumatismales.

On peut ainsi se proposer de mêler ces diverses ressources dans un sirop composé dont voici la recette :

Sirop composé de Sureau

Faire bouillir 3 poignées d’écorce de Sureau dans un demi-litre d’eau pendant 3 à 4 heures à feu doux, jusqu’à réduction de moitié.

Laisser infuser 12 heures en remuant de temps en temps.

Passer à travers un linge.

Faire une seconde infusion de fleurs et de baies de 50 grammes de chaque dans un demi-litre d’eau bouillante pendant 20 minutes.

Ajouter 750 grammes de sucre à l’infusion et réduire à la consistance d’un sirop à feu, doux.

Ajouter la première décoction doucement, et ramener à une consistance identique toujours à feu doux.

Prendre en 4 fois dans la journée.

Sureau : information complémentaire

Infusion de bourgeons de Bouleau, un remède efficace

La décoction de Bourgeons de Bouleau se prépare de la façon suivante :

Prendre 100 à 150 grammes de bourgeons dans 700 grammes d’eau.

Faire bouillir de façon à réduire au demi-litre.

Prendre en 4 fois dans la journée.

Bouleau : information complémentaire

L’oignon, un remède si facile à prendre

L’Oignon mérite d’être recommandé, même aux délicats à qui l’on peut proposer la mixture :

Vin médicamenteux d’oignon

Prendre 300 grammes oignons mûrs et crus (réduire en pulpe et broyer) le mélanger à 100 grammes de miel liquide dans 600 grammes de vin blanc.

Mélanger bien le tout et prendre 2 à 4 cuillères à soupe par jour.

Ou plus simple encore faire une purée de 4 à 10 oignons.

Oignon : information complémentaire



IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

2 avis, ou info sur Deux sortes de plantes diurétiques en traitement

  1. Riche Said - Le 26 novembre 2014, 23:22

    Stigmates de mais avec le fenugrec c’est bon ,il y a aussi la bière,qui donne a pisser. Cordialement

  2. Nathalie - Le 27 novembre 2014, 07:48

    Bonjour Riche Said,

    C’est en effet de grande renommé que la bière fait uriner, mais comme il s’agit d’un alcool, on ne peut pas le prendre à n’importe quel moment, surtout le matin à jeun ou lorsqu’on travailles.

    Bonne et agréable journée.

Un avis, une info ou un commentaire sur Deux sortes de plantes diurétiques en traitement

Ajoutez le votre !