Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Souci d’eau


Crée le : 3 octobre 2014 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !


Le souci d’eau est une plante médicinale dont la toxicité en interne fait qu’à l’heure actuelle elle n’est plus qu’utilisée en usage externe, cette plante aquatique est un antirhumatismal performant pouvant si on applique ces feuilles sur les zones douloureuses pour soulager le patient. Naguère, il était préconisé en tant que plante sudorifique à la grande époque du Moyen-âge.



Noms communs

:

Souci d'eau, populage, populage des marais, souci des marais, chaudière d'enfer, sarbouillote, cocue, pacoteure, caltha des marais, gannille, grand bassin.

Nom latin

:

Caltha palustris.

De la famille

:

Famille des ranunculacées (renonculacées, rannonculaceae).

Nom anglais

:

Marsh marigold, american cowslip, king cup, may blobs, mollyblobs, yellow marsh-marigold.

Nom allemand

:

Dotterblume, sumpf dotterblume, sumpfdotterblume.

Nom espagnol

:

Calta, hierba centella, hierba del rosario.

Nom italien

:

Calta palustre, farfarugine.

Nom néerlandais

:

Dotterbloom.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Souci d’eau propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le souci d'eau fait partit des plantes médicinales et classé dans les plantes des marais, il connait une toxicité qui fait que son usage en interne n'est plus guère usité de nos jours, pourtant cette herbacée vivace possède des propriétés thérapeutiques diurétiques et antispasmodiques, sédatives, et antirhumatismal.

Le seul usage qu'on lui connaisse aujourd'hui est en externe en application sur les zones douloureuses des rhumatismes afin de les soulager.

Haut

Principaux constituants

:

C'est dans les feuilles du souci d'eau que l'on retrouve ses principes actifs, il contient entre autres des saponines (responsable de sa toxicité), des flavonoïdes, du tanin et une huile essentielle ainsi qu'un colorant.

Haut

Souci d’eau utilisation traditionnelles vertus

:

Les anciens du temps du Moyen-âge utilisaient déjà le souci d'eau, cette plante médicinale dans leur pharmacopée traditionnelle, pour sa vertu sudorifique pour cela, il suffisait de consommer les boutons floraux.

De la racine du souci d'eau, il en était fait un thé qui fut préconisé pour provoquer une sudation ou pour aider à l'expectoration, ces feuilles en décoction avaient un rôle laxatif pour aider contre la constipation.

Les feuilles séchées mises sous forme de cataplasme sur les zones douloureuses permettaient de soulager la personne des rhumatismes.

Il est même rapporté que ces feuilles roulées étaient fumées comme le serait le tabac et avait pour usage la désaccoutumance au tabac.

Haut

Origine

:

Le souci d'eau (chaudière d’enfer) classé dans les plantes des marais est une plante herbacée vivace dont la hauteur varie de trente à cinquante centimètres, il est totalement glabre et très robuste et fait partie de la famille des ranunculacées (renonculacées). Il présente une tige charnue recouverte de sillon et creuse à l'intérieur, son feuillage est en touffes ayant l'allure d'un cœur avec des feuilles d'un vert vif et brillant. Son inflorescence est solitaire avec les fleurs sauvages d'une teinte jaune d'or vif en forme de coupe, elles sont visibles de mars à aout et amènent à un fruit de petite taille contenant des graines.

Il est originaire d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord, on le retrouve principalement en France, mais pas dans la région méditerranéenne, cette plante aquatique a une préférence pour les zones humides comme les prés et les fossés, les lieux marécageux c'est bien pour cela qu'il est une plante des marais.

Haut

Souci d’eau : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Attention cette plante comporte une toxicité surtout à maturité et peut conduire à un empoisonnement, à ne pas utiliser de manière inconsidérée.

Si vous avez remarqué ou eu des effets secondaires ou indésirables, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Souci d’eau utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Diurétiques, antispasmodiques, sédatives, antirhumatismal, rhumatismes.

Haut

Souci d’eau : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Autrefois le souci d'eau était consommé dans l'alimentation, pour ce faire il suffisait de récolter la plante avant sa floraison et de la faire bouillir, ainsi ses feuilles pouvaient être ajoutées dans des salades ou en tant que légumes verts accompagnant différents plats, ses fleurs en bouton étaient confites dans du vinaigre et pouvaient même être utilisées pour remplacer les câpres.

Il est une plante ornementale pour décorer les zones humides d'un parc ou d'un jardin on le retrouve généralement en tant que plante pour bassin.

Dans les légendes d'antan, il était dit que le souci d'eau conjurait les sortilèges amoureux et permettait de chasser les sorcières.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Souci d’eau

Ajoutez le votre !