Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Suo yang


Crée le : 6 avril 2016 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Suo yang Cynomorium songaricum

Le suo yang est une plante médicinale chinoise connue sous le nom de champignon de Malte, il est un remède des problèmes liés à la digestion par sa présence, il humidifie les selles et traite la constipation. Le suo yang (Cynomorium songaricum) traite de nombreuses pathologies importantes, il est bénéfique dans la leucémie et le diabète, ainsi que l’hypertrophie de la prostate et l’hyperplasie.



Noms communs

:

Cynomorium écarlate, éponge de Malte, champignon de Malte, bite de chien.

Nom latin

:

Cynomorium songaricum (cynomorium coccineum).

De la famille

:

Famille des crassulacées (cynomoriacées, crassulaceae).

Nom anglais

:

Maltese fungus, maltese mushroom, desert thumb, red thumb, fleshy stem of cynomorium.

Nom allemand

:

Malteserschwamm.

Nom chinois

:

Suo yang.

Nom arabe

:

Tarthuth.

Haut

Suo yang propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le champignon de Malte connu en Chine sous le nom de suo yang est une plante médicinale de la médecine traditionnelle chinoise, européenne et arabe, il possède des propriétés thérapeutiques tonifiantes et laxatives, aphrodisiaques et antivirales, antivieillissement et un effet anticancer.

Il est employé contre les troubles de la digestion allant de la constipation, à celui des mictions trop fréquentes, la dysenterie, les vomissements.

Cette herbe est un tonifiant des reins et il nourrit le sang et le foie, tout en améliorant le système immunitaire, il est bénéfique dans l’hypertension, il renforce les tendons et les os, il neutralise les radicaux libres et redonne la vitalité de l’organisme.

Il est connu pour son action sur les troubles de la sexualité, efficace contre l’infertilité, il augmente la libido autant masculine que féminine, bénéfique contre l’impuissance et les maladies sexuellement transmissibles (MST).

Il traite les spermatorrhées (émission nocturne de sperme), ainsi que la menstruation irrégulière.

Il est dit que de nos jours, le suo yang serait préconisé contre l’hypertrophie de la prostate et dans le traitement de l’hyperplasie (augmentation d’un tissu ou d’un organe), il agit envers la leucémie, bénéfique dans le diabète et traite l’asthme.

Haut

Principaux constituants

:

Le cynomorium écarlate (suo yang) renferme de nombreux composés actifs incluant des anthocynes et des glycosides, des saponines triterpénoïdes et des lignanes, des tanins et de l’acide ursolique.

Haut

Suo yang utilisation traditionnelles vertus

:

Le suo yang est une plante médicinale impliquée dans la pharmacopée traditionnelle chinoise depuis des siècles de cela, elle est aussi utilisée dans d’autres médecines ancestrales, comme la médecine arabe et européenne.

Dans la MTC (médecine traditionnelle chinoise) elle est de saveur sucrée et de nature chaude agissant sur les méridiens du foie et du gros intestin ainsi que des reins, et est classée comme herbe qui tonifie le yang.

En d’autres termes, elle est principalement employée contre les troubles de la sexualité autant féminine que masculine, l’impuissance et les spermatorrhées (écoulement inopportun) et l’infertilité.

Elle traite les mictions trop fréquentes et permet de nourrir le sang afin de tonifier l’être dans son ensemble, elle renforce les tendons ainsi que les os et pâlie les déficiences motrices.

Le suo yang est un traitement de la constipation en humidifiant les selles, elle est préconisée contre le trouble de l’atrophie du foie.

Haut

Description

:

Le suo yang (cynomorium écarlate) est une plante de type vivace et classé comme plante parasite, elle est de forme étrange et mesure au minimum cinq centimètres et maximum une vingtaine de centimètres de haut, elle fait partie de la famille des crassulacées (cynomoriacées).

Elle ne présente pas de feuilles uniquement une tige écailleuse avec une inflorescence allongée et dès plus compacte, fait de milliers de minuscules petites fleurs de teinte brune à rouge, visible de février à mai, puis vint le fruit qui ressemble à une petite noix.

Haut

Habitat

:

Le suo yang est originaire de l’Asie centrale, la Chine en fait partie, puis elle c’est installé dans bien d’autres régions l’Europe avec la France et l’Espagne, le Portugal et la Corse, la Sardaigne et la Sicile, et Malte, on la trouve également en Afrique avec la Tunisie et l’Iran et dans de nombreuses iles comme la Martinique et la Guadeloupe.

Elle privilégie les lieux chauds et les sols secs.

Haut

Suo yang : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Le suo yang (cynomorium songaricum) peut présenter des effets secondaires désagréables, il est donc recommandé de prendre avis auprès d’un herboriste chinois ou de votre pharmacien.

Ces effets peuvent se manifester principalement à hautes doses ou mauvais dosages, des troubles de la vision.

Il est contre-indiqué dans les cas de diarrhées quelle soit chronique ou aiguë, les déficiences rénales ou du foie.

Si vous avez remarqué ou eu des effets secondaires ou indésirables, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Suo yang utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Tonifiantes, laxatives, aphrodisiaques, antivirales, antivieillissement, anticancer, troubles de la digestion, constipation, mictions, dysenterie, vomissements, tonifiant des reins, nourrit le sang, nourrit le foie, système immunitaire, hypertension, tendons, os, radicaux libres, vitalité, troubles de la sexualité, infertilité, libido, impuissance, maladies sexuellement transmissibles, MST, spermatorrhées, menstruation, hypertrophie de la prostate, hyperplasie, leucémie, diabète, asthme.

Haut

Suo yang : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Le suo yang (Cynomorium songaricum ) est inscrit dans la liste des espèces menacées d’extinctions en France par l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Cette plante fut aussi durant de nombreux siècles utilisés comme un aliment contre la famine dans différents pays, les Bédouins par exemple, avaient pour coutume lors des longs trajets qu’ils effectuaient de faire des réserves du suo yang afin de le consommer, pour cela, il épluchait les épis pour ne manger que l’intérieur de couleur blanche, il était dit que son goût était sucré et avait une saveur de pomme.

D’autres usages ont aussi été faits avec cette plante, comme dentifrice et également comme teinture pour les tissus.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Suo yang

Ajoutez le votre !