Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Traitement face à la toux, les remèdes de plante


Crée le : 14 novembre 2014 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

La respiration, l’explication du fonctionnement

Traitement face à la toux, les remèdes de planteLe but des fonctions respiratoires est d’apporter à l’organisme l’oxygène indispensable pris dans l’air ambiant où il doit se trouver en quantité suffisante.

Cet oxygène pénètre par le nez, traverse le larynx, puis la trachée et passe dans les deux bronches, droite et gauche. Chacune de ces bronches pénètre un des deux poumons où elle se divise, un grand nombre de fois jusqu’à une «poche à air» terminale, le lobule où s’ouvrent les «alvéoles».

La liberté de cet arbre « respiratoire » est nécessaire au bon fonctionnement de la respiration. C’est pourquoi le rétrécissement des bronches par l’inflammation ou leur encombrement par des sécrétions bronchiques gênent la respiration.

Il en est de même quand les bronches ne peuvent s’ouvrir et se rétrécir alternativement, selon les deux-temps de la respiration (l’inspiration et l’expiration), comme cela arrive dans l’asthme, l’emphysème ou la «dilatation des bronches».

La perfection de la respiration exige aussi que les poumons se dilatent bien à l’inspiration, c’est-à-dire que, les muscles respiratoires ouvrent bien la cage thoracique et les côtes.
C’est pourquoi, dans la poliomyélite, la paralysie des muscles respiratoires oblige à recourir au poumon d’acier dont l’aspiration rythmée vient remplacer les muscles défaillants.

L’expiration est due à ce que les poumons se rétractent d’eux-mêmes comme un ressort étendu, grâce à leur élasticité, celle-ci peut être diminuée, c’est l’emphysème.

C’est au niveau de l’alvéole pulmonaire que se fait le passage de l’oxygène dans le sang. L’alvéole est une petite chambre aérienne dans laquelle se termine la dernière ramification bronchique.

Elle est tout entière tapissée d’une membrane cellulaire qui la sépare des ramifications extrêmes de l’arbre pulmonaire.

La surface du contact entre l’air et le sang est telle que si on étalait les alvéoles, elles couvriraient près de quarante mètres carrés.

Lorsque l’oxygène a traversé la paroi alvéolaire et pénétré le vaisseau sanguin, on a dit qu’il se fixait sur les globules rouges.

Le sang, ainsi oxygéné, passe dans les veines pulmonaires, d’où il gagne l’oreillette gauche. La circulation sanguine du poumon est donc aussi un point capital. Elle doit se faire sans ralentissement ni accumulation, ce qui n’est pas possible si le cœur est fatigué.

Ces mouvements de la respiration sont eux-mêmes réglés selon les besoins du corps tout entier par des centres nerveux. Or, il peut arriver au cours de certaines intoxications ou infections que ces centres souffrent, il en résulte, pour une raison différente de celles que nous avons déjà exposées, des troubles de la respiration.

Ainsi s’expliquent, la multiplicité des maladies respiratoires et l’importance de leur traitement.

Pour en simplifier l’exposé, nous vous dirons d’abord les maladies du haut appareil respiratoire (angines et laryngites), puis celles des bronches et des poumons.

Existe-t-il un remède efficace contre la toux ?

Quel remède me conseiller-vous pour calmer ma toux ?

Avoir une toux persistante comment la soigner ?

Tous les calmants de la toux

Les plantes pectorales sont pour la plupart de ces plantes des calmants de la toux. Cependant, on doit mettre au premier plan de cet effet quelques-unes d’entre elles.

Les Origans, le Marrube blanc, le Diplotaxe et la Moutarde sauvage, la Grande Ciguë et leur ajouter,
Le Cataire, la Grassette, le Lyciet et surtout le Drosera.

Retrouvez les remèdes naturels associé à ces plantes sur :

Remèdes à base de plante dans bronchites et infections pulmonaires

Traiter les angines et les laryngites par des plantes

Les remèdes qui favorisent la respiration

Les solutions pour traiter les bronchites graves

Ces végétaux sont tous utiles contre la toux et notamment contre les quintes de la coqueluche et la toux des fumeurs.

Teinture ou sirop de Drosera pour calmer la toux

Le Drosera est le seul actuellement encore utilisé couramment.

On l’appelle aussi Herbe à la rosée, Rossolis, Tue-mouches, il exerce une action sédative sur les vomissements de la coqueluche.

Il possède la faculté de calmer les toux irritatives et principalement celle qui est associée à la bronchite ou toute autre infection respiratoire.

On l’utilise sous forme de teinture ou de sirop à demander uniquement en pharmacie.

Drosera : info complémentaire

La Réglisse en sirop pour apaiser la toux

Enfin La Réglisse à laquelle nous laisserons une place parce qu’elle peut aussi calmer la toux, en sirop, pour sucrer les tisanes, au même titre que le miel du pin.

Pour le sirop de réglisse, il vous suffit d’aller en officine ou chez votre herboriste.

Réglisse : information complémentaire

La teinture de Monotrope qui calme la toux

Le Monotrope (Monotropa hypopitis ou Sucepin) si fréquent dans les sous-bois, sur le terreau de feuilles, avec lequel on fait une teinture, est un très puissant sédatif des toux sèches, de celles qui s’entretiennent par un mécanisme d’irritation incessamment renouvelé.

La teinture de monotrope se trouve exclusivement en herboristerie ou pharmacie.

Monotrope : info complémentaire



IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Traitement face à la toux, les remèdes de plante

Ajoutez le votre !