Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Vernis du Japon


Crée le : 13 juillet 2015 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Vernis du Japon Toxicodendron vernicifluum

Le vernis du Japon est inscrit dans la liste des plantes toxiques comme toutes les espèces du genre toxicodendron (sumac), il est aussi une plante médicinale usitée dans la phytothérapie asiatique pour enrayer les saignements et éliminer les parasites internes. Le vernis du Japon connaît une grande renommée pour l’usage de la sève qui est extraite de cet arbre pour en faire une laque d’où son nom de vernis du Japon.



Noms communs

:

Vernis du Japon, arbre à laque, sumac vernicifère, sumac au vernis, sumac d'Extrême-Orient.

Nom latin

:

Toxicodendron vernicifluum (rhus verniciflua).

De la famille

:

Famille des anacardiacées (anacardiaceae).

Nom anglais

:

Chinese lacquertree, japanese lacquertree, japanese varnishtree, japanese-sumac, lacquertree, varnishtree.

Nom allemand

:

Lacksumach, firnissumach, lackbaum.

Nom espagnol

:

Árbol de la laca.

Nom portugais:

Verniz-do-Japão.

Nom japonais

:

Urushi.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Quelle toxicité peut-elle avoir ?

:

Le vernis du Japon est une plante toxique comme le sont toutes les espèces de Toxicodendron, il est impératif d’avoir des vêtements de protection avant d’approcher de cet arbre.

Il est renommé pour les éruptions cutanées qu’il provoque à son contact suivi de cloques, ses effets se font ressentir après douze ou vingt-quatre heures.

Haut

Indications thérapeutiques

:

Le vernis du Japon est encore usité de nos jours comme plante médicinale en phytothérapie en Asie principalement, reconnue pour ses propriétés thérapeutiques stimulantes et tonifiantes, emménagogue et hémolytique ainsi que vermifuge.

Son utilisation est principalement pour éliminer les parasites internes ainsi que pour son action hémostatique sur les saignements, de même qu’il est bénéfique contre les dysenteries.

Haut

Principaux constituants

:

Le vernis du Japon renferme des flavonoïdes de type butéine et sulfurétine ainsi que comme toutes les espèces de toxicodendron de l’urushiol qui est extrêmement allergène et toxique.

Haut

Vernis du Japon utilisation traditionnelles vertus

:

Le vernis du Japon est utilisé comme plante médicinale dans la médecine traditionnelle chinoise depuis des siècles.

Il était d’usage d’employer ses feuilles, ses graines et sa résine dans le traitement des vers intestinaux ainsi que pour freiner les petites hémorragies.

En Corée, il était d’usage de se servir de cette plante pour soigner les maladies inflammatoires ainsi que son bénéfice dans certains cancers.

Haut

Description

:

Le vernis du Japon fait partie des plantes à fleurs, il est un arbre qui peut atteindre les vingt mètres de hauteur, et fait parti de la famille des anacardiacées.

Il présente une écorce de teinte brune à jaune, avec un feuillage caduc et dont les feuilles de grandes tailles sont entières de forme ovale à lancéolées.

Ses fruits sont en forme de drupe rassemblée en grappes, quelque peu aplatie qui prennent une teinte jaunâtre lorsqu’ils arrivent à maturité, il a une espérance de vie d’une bonne quinzaine d’années, voire plus suivant le sol et le climat.

Haut

Habitat

:

Le vernis du Japon est originaire de Chine ainsi que de l’Inde, sa culture pris de l’ampleur par la suite au Japon et en Corée et de nombreuses provinces chinoises également, depuis on le trouve aussi au Viêt-Nam, en Europe et en Amérique du Nord.

Haut

Vernis du Japon : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Aucune contre-indication ou effet secondaire connu à ce jour, si vous avez remarqué ou eu des effets secondaires ou indésirables, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Vernis du Japon : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Le vernis du Japon est exploité depuis plus de neuf mille ans, par les pays asiatiques, comme la Chine et le Japon, mais aussi la Corée.

De sa sève toxique, il est extrait une laque, une sorte de vernis hyper résistant qui permis de recouvrir bon nombre d’objet et matériaux divers, allant des éléments de vaisselles, les instruments de musique, des bois sculptés pour les préserver du temps ainsi que les piliers et les parois des chambres pour les morts.

Un autre usage est fait avec les fruits du vernis du Japon, il est obtenu une huile siccative qui servait pour la composition de bougie.

De ces feuilles, il était extrait un colorant brun pour teindre le bois et autre matériau.

Bien que cette plante soit toxique, dans certaines régions reculées de la Corée du Sud, les autochtones d’antan consommaient les feuilles crues associer avec de la sauce piquante dans différentes salades.

Une autre utilisation qui remonte à des siècles comprenait l’emploi de la sève de cet arbre pour la cérémonie du Sokushinbutsu pratiqué par les moines bouddhistes du Japon, c’est un rite de momification naturelle, ou le moine cessait de s’alimenter afin de perdre graisses et autres en vue d’une élévation et momification par la suite.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Vernis du Japon

Ajoutez le votre !