Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Jin yin hua


Crée le : 20 janvier 2016 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Jin yin hua Lonicera japonicum

Le jin yin hua (lonicera japonica) est une plante médicinale de la médecine traditionnelle chinoise connue sous le nom de chèvrefeuille du Japon, il est un remède des fièvres et des maux de gorge ainsi que de la toux et il calme les maux de tête. Le jin yin hua est d’une grande efficacité pour soigner la dysenterie et la diarrhée, il agit bénéfiquement sur les troubles urinaires et il traite les problèmes cutanés.



Noms communs

:

Chèvrefeuille du Japon, halliana, chèvrefeuille de Chine.

Nom latin

:

Lonicera japonica.

De la famille

:

Famille des caprifoliacées (caprifoliaceae).

Nom anglais

:

Japanese honeysuckle, suikazura.

Nom allemand

:

Japanische geißblatt.

Nom chinois

:

Jin yin hua.

Nom japonais

:

Jinyinhua.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Jin yin hua propriétés thérapeutiques et médicinales

:

Le chèvrefeuille du Japon fait partie des plantes médicinales de la médecine traditionnelle chinoise, il possède des propriétés thérapeutiques antibactériennes et anti-inflammatoires, antiviral et antipyrétique.

Il est préconisé en traitement des fièvres et des maux de gorge ainsi que de la toux, il agit aussi contre les maux de tête.

Il agit pour enrayer la dysenterie, la diarrhée et soigne efficacement les troubles urinaires, de plus il traite les infections cutanées et les abcès ainsi que les plaies.

Haut

Principaux constituants

:

Le jin yin hua renferme de nombreux agents actifs cela entend des huiles essentielles et des composés phénoliques avec de l’acide chlorogénique ainsi que des flavonoïdes avec des flavones et des flavonols, ainsi que des glycosides iridoïdes et des saponosides triterpéniques.

Haut

Jin yin hua utilisation traditionnelles vertus

:

Le jin yin hua est une plante médicinale de la pharmacopée ancestrale chinoise depuis des siècles de cela, elle est cultivé en Asie pour ses vertus à effacer la chaleur et résoudre la toxicité incendiaire, dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC) elle est de saveur amère et de nature froide et agit sur les organes des poumons, de l’estomac et du gros intestin.

Il est un remède des fièvres et des infections ORL, il traite les entérites et les dysenteries et résout les abcès cutanés, il est efficace contre les diarrhées et les maux de gorge avec inflammation.

En Asie, il est consommé sous forme de boisson rafraichissante pour éliminer la chaleur (à consommer uniquement que durant les grosses chaleurs), de plus il fut inscrit en 1995 dans la pharmacopée de la République populaire de Chine et se retrouve associé à plus de cinq cents prescriptions traditionnelles.

Haut

Recherche

:

De nombreuses études ont été effectuées sur le jin yin hua et ont prouvé les allégations qu’elle avait une activité à large spectre, incluant antibactérienne et anti-inflammatoire.

Haut

Description

:

Le jin yin hua ou chèvrefeuille du Japon est une plante grimpante et vigoureuse, il peut mesurer suivant le climat et le support de trois mètres à une dizaine de mètres de hauteur, il fait partie de la famille des caprifoliacées.

Son feuillage est persistant à semi-persistant avec des feuilles ovales et lancéolées et recouvertes sur le dessus d’un duvet.

Son inflorescence est réunie par deux avec des fleurs tubulaires de teinte blanche qui en vieillissant deviennent jaune avant de faner et diffusent un parfum entêtant, elles sont visibles de mai à septembre avant de laisser la place au fruit en forme de baie globuleuse de teinte noire et très brillante et contenant des graines de couleurs brunes.

Haut

Habitat

:

Le chèvrefeuille du Japon (jin yin hua) est originaire de la Chine et du Japon ainsi que de la Corée, depuis il s’est naturalisé dans les régions tempérées et subtropicales de la planète, comprenant l’Afrique du Sud, et l’Australie, l’Amérique, ainsi que le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande et la France principalement dans le midi et dans l’Ouest.

Il affectionne à l’état sauvage les fourrés et les zones rocailleuses, les bords de route ainsi que les lisères et les haies.

Haut

Jin yin hua : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Le jin yin hua présente des baies noires (fruits) qui sont reconnues comme étant toxique, ne pas les ingérer, il est fortement recommandé de prendre avis auprès d’un praticien avant tout usage.

Si vous avez remarqué ou eu des effets secondaires ou indésirables, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Jin yin hua utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Antibactériennes, anti-inflammatoires, antiviral, antipyrétique, fièvres, maux de gorge, toux, maux de tête, dysenterie, diarrhée, troubles urinaires, infections cutanées, plaies, abcès.

Haut

Jin yin hua : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

Le jin yin hua connu en France sous le nom de chèvrefeuille du Japon est une plante ornementale très prisée pour ses fleurs et le parfum quel diffuse, car elles sont très aromatiques, elle sert à recouvrir les tonnelles, les treilles et les grillages.

Le chèvrefeuille du Japon est devenu une plante invasive dans de nombreux pays, en Amérique du Nord sur la côte du sud-est, mais aussi en Australie, en Nouvelle-Zélande, et même en Europe, puisqu'elle se développe rapidement et la densité de son feuillage empêche toute repousse d’autres plantes en dessous.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Jin yin hua

Ajoutez le votre !