Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Armoise


Crée le : 27 juillet 2012 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

Armoise commune artemisia vulgaris

L’armoise est une plante médicinale pour la menstruation, elle agit sur la fréquence et le flux en le régulant. L’armoise est le traitement thérapeutique des règles douloureuses et des rétentions d’eau, de l’irritabilité. Elle est réputé en tant que tonique et fébrifuge, ainsi qu’antispasmodique.



Noms communs

:

Armoise commune, herbe aux cent goûts, herbe de la Saint-Jean anique, armoise citronnelle, artémise, herbe royale, remise, couronne de Saint-Jean, ceinture de Saint-Jean, tabac de Saint Pierre.

Nom latin

:

Artemisia vulgaris.

De la famille

:

Famille des astéracées (composées ou asteraceae).

Nom anglais

:

Common wormwood, douglas mugwort, felon herb, mugwort, sailor's tobacco, wild chrysanthemum.

Nom allemand

:

Gemeiner beifuß, gewöhnlicher beifuß, gewürz-beifuß, wilder wermut.

Nom espagnol

:

Artemisia vulgar, sisim.

Nom italien

:

Amarella, assenzio selvatico.

Nom chinois

:

Ai ye.

Nom néerlandais

:

Bijvoet.

Nom arabe

:

Chih lakhrissi.

Haut

Armoise propriétés thérapeutiques et médicinales

:

L’armoise est une plante médicinale préconisée pour régulariser la fréquence ou modérer l’abondance des règles.

Elle soulage également les menstruations difficiles et douloureuses (rétention d'eau, prise de poids, gonflement des seins, irritabilité...), et pour la pré-ménopause.

Des médecins l’ont vantée dans les affections nerveuses, contre l’hystérie, l’épilepsie, la danse de Saint-Guy, les vomissements nerveux.

Elle possède également des vertus digestives.

Parmi les thérapies de la médecine japonaise traditionnelle « le Moxa » consiste à faire brûler sur la peau, en l’un des 660 points d’acupuncture le long du Méridien énergétiques, un petit tas de feuilles d’armoise formé en cônes qui se consument doucement.

On emploie également des bâtonnets d’armoise incandescents tenus au-dessus de ces points d’acupuncture.

Elle est reconnue comme tonique, fébrifuge et antispasmodique.

Haut

Principaux constituants

:

La plante (armoise) renferme des flavonoïdes et de petites quantités d’une essence aromatique contenant du camphre, du bornéol et un peu de thuyone, de résine, de tanin, de la vitamine A1, B1, B2, C.

Haut

Armoise utilisation traditionnelles vertus

:

Hippocrate, Dioscoride et Pline l’Ancien vantaient déjà les propriétés emménagogues de l’armoise, elle était considérée comme la plante médicinale pour les femmes.

Les Anciens en glissaient, parait-il, dans leurs chaussures pour éviter la fatigue des pieds au cours de longues marches.

Au XVII siècle, Diégo de Torres conseillait d’appliquer un cataplasme de feuilles d’armoise écrasées sur le bas-ventre pour déclencher les contractions au moment de l’accouchement.

Le chirurgien Ambroise Paré (chirurgien anatomiste français 1510 – 1590) se servait de l’armoise pour ses vertus féminines.

Elle a beaucoup été utilisée pour soulager les épileptiques et les personnes atteintes de la danse de Saint-Guy (contamination de l’enfant par un germe).

Haut

Description

:

L’armoise est une plante vivace haute de 0.60 cm à 1 mètre, elle fait partie de la famille des astéracées (composées).

Elle forme de grosses touffes vertes qui grisonnent avec l’âge.

Ses nombreuses tiges rougeâtres portent des feuilles profondément divisées qui présentent un contraste étonnant entre leur face supérieure, d’un vert foncé, et inférieur, blanchâtre et cotonneuse.

De juin à septembre, les minuscules fleurs vertes jaunâtre étirent leurs grappes lâches à l’extrémité des rameaux.

Leur charme ne réside pas dans leur aspect, mais dans la douce odeur d’encens qu’elles dégagent lorsqu’on les froisse.

Haut

Habitat

:

L’armoise est une cousine de l’absinthe, elle est originaire de l’Europe et de la Sibérie ainsi que de l’Afrique septentrionale, elle s’est répandue dans une grande partie de l’hémisphère nord.

Elle est très commune dans les lieux incultes, les décombres, le long des routes ou des talus de chemin de fer de toutes nos régions.

Haut

Armoise : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Ne jamais prendre de l’armoise en cas de grossesse, car elle est abortive et surtout prendre avis auprès d’un spécialiste ou praticien avant tout emploi, bien respecter le dosage qui vous aura été indiqué.

Haut

Armoise utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Stimulation de la sécrétion des sucs gastriques en cas de perte d'appétit, soulagement des flatulences et des sensations de distension, traitement de la dysménorrhée, syndrome prémenstruel, agent antibactérien et antifongique, règles douloureuses, règles irrégulières, tonique, cholagogue, vermifuge, antispasmodique.

Haut

Armoise : Dosage, posologie


Aucune information officielle à ce jour, si vous avez une indication de posologie que vous utiliser ou connaissez , laissez la en bas dans les commentaires.

Haut

Divers

:

L’armoise est réputée depuis l’Antiquité, elle était usitée pour attendrir la chair de la volaille, depuis cette lointaine époque, elle est plus employée pour aromatiser cette viande ainsi que des pâtisseries sucrées et salées.

Le nom latin de l’armoise (artemisia vulgaris) lui viendrait de la déesse Artémis, qui avait le pouvoir de soigner les femmes souffrantes.

Dans les légendes et coutumes ancestrales, l’armoise était incluse dans diverses cérémonies et rituels aztèques et indiens.
Mise à jour le 18/07/2016

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Armoise

Ajoutez le votre !