Compléments alimentaires
les plantes, vitamines et minéraux la base des compléments alimentaires

Mélatonine


Crée le : 25 octobre 2018 par Nathalie Pas de commentaire - Ajoutez le votre !

mélatonine

La mélatonine bien connue pour ses vertus en tant qu’hormone du sommeil est une neuro-hormone d’une grande efficacité dans les troubles liés à l’insomnie. Elle agit également sur d’autres facteurs importants de l’organisme.



Noms communs

:

Mélatonine, hormone du sommeil.

Autres noms

:

N-acétyl-5-méthoxytryptamine, éthanamide, méthoxytryptamine.

Nom anglais

:

Melatonin.

Nom chimique

:

C13H16N2O2.

Nom arabe

:

Vous connaissez son nom en arabe, indiquez-le dans les commentaires en bas.

Haut

Mélatonine propriétés thérapeutiques et médicinales

:

La mélatonine (hormone du sommeil) est une hormone synthétisée par l’organisme, mais elle peut être apportée dans les cas d’un faible taux dans cette hormone par les compléments alimentaires ou par des médicaments.

On la préconise principalement pour ses bienfaits thérapeutiques dans les cas d’insomnies dus à différents facteurs comme dans les décalages horaires découlant de personnes voyageant à de longues distances, chez les personnes travaillant dans un système d’horaire rotatif (nuit et jour).
Elle permettrait de réduire l’endormissement et de réguler le cycle du sommeil.

Cette hormone est bénéfique pour les organismes vieillissants dépassant l’âge de 55 ans et souffrant d’insomnie, il est stipulé une réduction du temps d’endormissement et elle éviterait également les réveils nocturnes fréquents en améliorant la qualité du sommeil.

La mélatonine serait bénéfique dans le traitement des troubles neuro-développementaux, et sur des enfants atteints de troubles du spectre autistique par une amélioration de la qualité du sommeil.

Il en va de même sur les enfants souffrant de troubles du rythme circadien (trouble du sommeil assez connu consistant à un dérèglement de l'horloge biologique).

La mélatonine aurait aussi des actions bénéfiques autres que l’insomnie bien que cela soit sa plus grande action, elle aurait un rôle antioxydant sur l’organisme, elle active la stimulation du système immunitaire et permettrait de réguler la pression artérielle.

Cette hormone agit aussi sur la dépression chronique, par sa présence elle agit sur l’équilibre nerveux et apporte un calme intérieur, réduit les tensions internes tout en permettant un relâchement nerveux et musculaire.

Elle aurait une action protectrice de l’ADN nucléaire (chromosome) et l’ADN mitochondrial (génome).

Haut

Sources alimentaire

:

La mélatonine est une hormone plus précisément une neuro-hormone du rythme biologique, elle est synthétisée par l’organisme et se créer en deux phases et sous deux formes différentes, la première se fait le jour, c’est la sérotonine que l’organisme synthétise et stocke dans l’épiphyse et la nuit cette sérotonine stockée se transforme en mélatonine grâce à certains enzymes et sa libération est nocturne en ayant un pic vers les 5 heures du matin (du moins en général). On retrouve de la mélatonine dans la nature, mais en infimes quantités.

Elle est présente dans de nombreuses plantes, on la nomme à ce titre phytomélatonine (mélatonine), les feuilles et les racines en renferment des traces minuscules, on en trouve dans les graines de fenugrec et de luzerne, dans celle du fenouil et du lin, ainsi que dans les graines de la coriandre et le tournesol et le pavot également.

Cette hormone étant antioxydante, elle permettrait de protéger le germe de ces végétaux contre les effets des rayons UV, mais aussi de la sécheresse et des températures extrêmes.

Haut

Carence

:

La mélatonine (hormone sommeil) ne fait pas partie des nutriments essentiels pour l’organisme, par conséquent il n’y a aucune recommandation pour un apport au quotidien, donc aucune carence n’est réellement établie.

Pourtant, il est évoqué dans les cercles médicaux que des patients ayant des pathologies importantes présentaient des taux de mélatonine inférieurs à la moyenne, comme pour les personnes cardiaques, mais il n’est pas prouvé encore à l’heure actuelle si cette diminution en est une cause ou une conséquence.

Il est également indiqué que les personnes qui voyagent fréquemment ainsi que les travailleurs en rotation (ayant des horaires changeant de nuit et de jour) souffrent régulièrement de troubles du sommeil dû à une modification de leur taux de mélatonine.

Un facteur qui n’est pas encore réellement prouver et pourtant démontre que des personnes présentant une exposition prolongée à des champs électromagnétiques démontrerait une diminution de la production de mélatonine.

Il est rapporté aussi qu’en prenant de l’âge, les organismes en produiraient moins, mais cela est sujet à concertation certaines études le déclares ainsi tandis que d’autres prouvent le contraire.

Haut

Recherche

:

Des essais cliniques avec placebo ont été faits et publiés en 2002 et ont mis en évidence l’efficacité de la mélatonine pour diminuer les effets du décalage horaire sur les personnes.

L’investigation des essais cliniques concernant les personnes qui voyagent fréquemment, a permis de préciser l’efficacité de la mélatonine, suivant que l’on voyage vers l’Est ou vers l’Ouest et la durée de leur voyage.

Voici leurs recommandations pour augmenter l’efficacité de la prise de mélatonine sur ces globe-trotters :

Pour les déplacements d’une durée d’environ neuf heures au minimum en direction de l’Est :

- il est conseillé quelques jours avant, de se lever tôt, de s’exposer plus à la lumière du jour, d’avoir une durée de sommeil suffisant et de prendre de la mélatonine avant de se coucher.
- Le jour du départ, en prendre à 18 h
- Et enfin lorsqu’il son arrivée à leur destination, lors du levé du matin être actif à l’extérieur pendant au moins trente minutes, tout en continuant chaque soir au coucher d’avaler sa mélatonine jusqu’à ce que le cycle de sommeil soit revenu à la normale.

Pour les personnes se déplaçant dans l’autre direction, c'est-à-dire vers l’Ouest sur un trajet d’environ neuf heures :

- Il faut quelques jours au préalable de ce voyage se coucher tard, s’exposer à la lumière du jour, avoir un bon cycle de sommeil et prendre de la mélatonine au lever.
- Le jour du voyage prendre également au lever cette hormone.
- Et à destination, il leur faut rester éveillés jusqu’au soir en s’exposant à la lumière du jour et consommer cette neuro-hormone au lever.

Pour finir pour les personnes voyageant vers une destination Est ou Ouest, mais d’une durée de dix à quatorze heures au moins, il est conseillé de :

- Quelques jours avant, se mettre au lit le plus tard possible, toujours s’exposer à la lumière du jour, avoir un dosage de sommeil suffisant pour l’organisme et prendre de la mélatonine au saut du réveil.
- Le jour du départ en prendre également au lever du lit.
- Et à destination faire durant quelques jours une trentaine de minutes d’exercices à l’extérieur le matin (entre 8 et 11 h) et l’après-midi entre 13 et 16 h) et bien entendu prendre de la mélatonine au coucher jusqu'à ce que le cycle de sommeil soit revenu à la normale.

Différentes recherches ont été effectuées sur des patients âgés de 55 ans voir plus souffrant d’insomnie et il a été prouvé ses effets bénéfiques dans le traitement à court terme avec de la mélatonine à libération prolongé sur cette pathologie et cette classe de public.

Dans l’insomnie découlant de troubles neuro-développementaux, et sur des enfants atteints de troubles du spectre autistique, la mélatonine serait bénéfique dans l’amélioration du sommeil, d’autres analyses sont encore en études pour étayer ce bienfait.

Il en va de même, sur son efficacité probable sur les troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Dans l’insomnie classique sur un public ne présentant aucune pathologie importante, il fut établi que la mélatonine réduisait les phases d’endormissement et améliorait la qualité du sommeil, tout cela de manière modérée.

Haut

Origine

:

Ce fut en 1958 aux États-Unis qu’un médecin, chercheur et professeur américain du nom d’Aaron Bunsen Lerner fit la découverte de la mélatonine.

Mais elle prit son essor quelques décennies plus tard en 95 grâce à une forte campagne publicitaire et médiatique associée à la parution d’un livre « Melatonin : Your Body's Natural Wonder Drug » qui se traduit par Mélatonine, la fabuleuse drogue naturelle pour votre corps.

Elle fut à cette époque que la mélatonine fut nommée l’hormone miracle, mais le manque de précision dans les recherches scientifiques sur une prise à long terme puisqu’il s’agit d’une hormone modère un peu son engouement de nos jours, mais elle reste une substance neuro-hormone importante pouvant être mise à profit pour la santé humaine.

Haut

Mélatonine : précautions effets secondaires, contre-indications

:

Il est préconisé de prendre de la mélatonine uniquement sous surveillance médicale pour des personnes présentant des pathologies graves (cancer, crise d’épilepsie, la maladie d’Alzheimer, etc.)

Pour les femmes enceintes ou qui allaitent et les enfants, il est recommandé d’être prudent et de prendre avis auprès de votre praticien.

Il est précisé que la prise de mélatonine doit se faire avant le coucher, car elle peut conduire à des risques de somnolence, de perte de vigilance ou d'équilibre, surtout ne pas conduire de véhicule ni utiliser de la machinerie durant les 5 premières heures après la prise de cette neuro-hormone.

Il est vivement recommandé pour éviter toute interaction de voir son praticien avant toute prise de mélatonine pour les personnes ayant un traitement médicamenteux (antidépresseur, anticoagulant, bête-bloquant) ou prenant des compléments alimentaires aux vertus sédatives (comme le houblon et la camomille, mais aussi la passiflore, la valériane et bien d’autres).

Haut

Mélatonine utiliser pour, et les bienfaits sur la santé

:


Les effets du décalage horaire, Insomnie des plus de 55 ans, troubles neurodéveloppementaux chez l’enfant, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, sommeil chez les enfants souffrant de troubles du rythme circadien, cancer et d’effets secondaires reliés à la chimiothérapie et la radiothérapie, sevrage des somnifères, migraine, syndrome de l’intestin irritable, fibromyalgie, agitation et la démence, stimule le système immunitaire, régulation de la pression artérielle.

Haut

Mélatonine : Dosage, posologie


La mélatonine est présentée sous deux formules, la mélatonine ordinaire et la mélatonine à libération prolongée, et son dosage ainsi que sa posologie dépendent de la législation de chaque pays qui la commercialise.

En France, la mélatonine ordinaire qui agit principalement sur l’insomnie découlant d’un faible taux de cette substance neuro-hormonale est conseillée sur un dosage de 1 mg à prendre 30 minutes à une heure avant le coucher.

Tandis que dans d’autres pays de l’Europe, et même ailleurs, il est dit que la mélatonine ordinaire est conseillée entre 1 à 5 mg à prendre 30 minutes à une heure avant le coucher.

En France, la mélatonine à libération prolongée qui agit sur toute la phase de sommeil en restant endormit et réduisant les réveils nocturnes elle est prescrite pour 1 mg une heure à deux heures avant le coucher.

Alors que dans d’autres pays, il est préconisé de prendre 2 mg une heure à deux heures avant le coucher.

Haut

Divers

:

La mélatonine en complément alimentaire que vous pouvez retrouver en vente libre se présente sous deux formes de conditionnement soit en comprimé soit en gélule et sous deux formes de libération soit immédiate ou à libération prolongée.

IMPORTANT

:

L'ensemble des informations mentionnées n'est donné qu'à titre indicatif et ne peut en aucun cas remplacer un avis médical précis pour chaque personne. Veuillez consulter votre pharmacien ou praticien avant tout usage.

Avis consommateurs

Un avis, une info ou un commentaire sur Mélatonine

Ajoutez le votre !